Gad Elmaleh tenterait de démasquer CopyComic via Facebook — Soupçons de plagiat

Pierre Vaugeois
Avril 11, 2019

La justice française vient de rendre son verdict et somme Facebook de communiquer les informations personnelles du vidéaste à l'avocate de Gad Elmaleh.

Le mystérieux YouTubeur qui se fait appeler Ben ne devrait plus rester longtemps anonyme. "Apparemment je l'ai vexé plus fort qu'il ne le dit".

L'humoriste français Gad Elmaleh n'a que moyennement apprécié qu'on l'accuse de plagiat. L'internaute avait rapidement obtenu qu'ils soient rétablis. "Ici, avec Facebook, je n'ai pas de prise sur la suite, et leur email m'informe (non pas qu'ils étudient la demande) mais qu'ils vont lui envoyer les infos (si ce n'est déjà fait) car l'injonction du juge français les y oblige légalement" a indiqué CopyComic au Parisien. Si le nom de Gad n'y figure pas, on y trouve cependant le nom de son avocate spécialisé en droits d'auteur, Maître Isabelle Weksteing-Steg - la même qui a porté la plainte via Twitter. Il s'agit d'une ancienne démarche diligentée par mes soins il y a plusieurs mois, dans le cadre de procédures automatiques de demandes de retrait de vidéos, mises en place depuis plusieurs années, a tenu à préciser l'avocate. "Je ne l'ai pas poursuivi et je n'ai rien engagé depuis à l'égard de Facebook ou de quelque plateforme que ce soit". D'après nos confrères canadiens de La Presse, un juge français a signé une demande d'injonction à Facebook afin que le réseau communique à l'avocate les informations personnelles de Ben, le détenteur du compte Facebook.

Ce mardi 9 avril sur Europe 1, Gad Elmaleh s'est défendu d'avoir copié d'autres artistes, notamment américains. Au bout de quatre minutes, vous le ressortez, le plat est brûlant et l'intérieur est froid. "C'est pas la même vanne, c'est une observation qui n'appartient à personne", a martelé l'humoriste, épinglé dans une vidéo montrant des similitudes importantes entre certains de ses sketches et ceux d'autres humoristes souvent anglo-saxons comme Louis CK et son idole, Jerry Seinfeld. L'humoriste de 47 ans dit qu'en écrivant un sketch, un comédien de stand-up prend une situation donnée, et qu'elle n'est qu'un "point de départ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL