Interdire Fortnite? C’est ce que voudrait le Prince Harry — Jeux vidéo

Alain Brian
Avril 7, 2019

Lors d'une visite à une association jeudi, le Prince Harry a dit tout le mal qu'il pensait de Fortnite.

Depuis la sortie du mode Battle Royale dans différents jeux, la presse britannique n'a pas été tendre avec ces derniers. Le jeu, lancé en 2017, a conquis la planète entière, avec plus de 200 millions de joueurs, et particulièrement des adolescents. Le 17 avril prochain d'ailleurs devrait se tenir la première coupe du monde Fortnite. Il y a environ six mois de cela, le prince Harry s'était exprimé sur son opposition au titre phare d'Epic Games en dénonçant la violence à laquelle les enfants pouvaient être confrontés lorsqu'ils devaient tuer leurs adversaires pour atteindre la victoire.

Encensé par de nombreuses personnalités, le jeu est aussi très décrié par d'autres notamment pour l'addiction qu'il peut générer auprès des joueurs.

Des mots durs qui ont été lâchés à l'occasion d'une conférence sur la protection de la jeunesse à Londres ce mercredi. Le jeune homme les a décriés, les jugeant plus addictifs que les drogues ou l'alcool.

La situation actuelle revient à attendre que les dégâts soient faits, que des familles soient détruites et que les gamins débarquent à votre porte (du YMCA, ndlr). Fortnite ne devrait pas être autorisé. Quels sont les avantages procurés par le fait d'avoir ce jeu dans votre foyer? Il a été créé pour rendre accro, pour provoquer une addiction pour vous faire rester le plus longtemps possible devant votre ordinateur.

Si l'excès existe, il semblerait que le Prince Harry considère les jeux comme de véritables bombes à retardement, détruisant la vie des jeunes à petit feu. De nombreuses personnes rappellent cependant que ni les réseaux sociaux, ni les jeux vidéo, même Fortnite, sont mauvais tant qu'ils sont utilisés avec modération.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL