Jean-Louis Murat s'attaque violemment à Johnny Hallyday et PNL

Pierre Vaugeois
Avril 26, 2019

A l'occasion de la sortie de son nouvel album " Innamorato ", le chanteur auvergnat Jean-Louis Murat n'a pas fait dans la dentelle. Il est donc reparti courir les médias pour en faire la promotion. Et il s'est confié sans filtre et a dit tout ce qu'il pensait du paysage musical actuel et passé. En effet, l'artiste de 67 ans a profité de son entretien avec le magazine de rock pour dézinguer Patrick Bruel, sans oublier les Français eux-mêmes. Au point de, encore aujourd'hui, lui en vouloir. Pourtant, le jour de sa mort, ce fût un soulagement. "À cause de lui, nous sommes passés pour des tocards pendant cinquante ans", accuse-t-il dans l'interview, plaçant l' "idole des jeunes", regrettant la popularité de "chanteurs minables et ringards ".

Johnny (paix à son âme) n'est pas le seul à en avoir pris pour son grade. Loin de s'arrêter en si bon chemin, Jean-Louis Murat a ajouté qu'il était heureux d'être resté un outsider dans le monde de la musique en France car il n'aurait pas aimé être "adoubé par un peuple qui ne jure que par Johnny Hallyday ou Patrick Bruel".

Pas plus tendre avec les frères rappeurs de PNL, qu'il désigne comme "des petits Macron qui essaient de faire du pognon en ayant le QI d'une fourchette ", constatant, amer, que " la musique est malheureusement une activité artistique où l'on peut réussir sans talent". Même La Bande à Basile, c'était mieux. "Après deux années au pouvoir, Macron s'est malheureusement révélé être un vulgaire apprenti, un faux intellectuel et un vrai méchant".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL