Journée Mondiale de la Santé : Le message du Roi Mohammed VI

Evrard Martin
Avril 11, 2019

Le roi Mohammed VI a exhorté le gouvernement marocain à accélérer le processus d'adoption des textes législatifs et réglementaires portant sur la réforme des soins de santé primaires, et à poursuivre l'élargissement de l'Assurance Maladie Obligatoire (AMO). Il s'agit, en l'occurrence, de permettre le renforcement de l'accès à des soins de santé de proximité répondant aux standards de qualité, à coûts raisonnables, tout en conférant davantage de responsabilité aux régions, dans le cadre de la régionalisation avancée et de la déconcentration administrative", a souligné SM le Roi dans un message adressé aux participants à la célébration de la Journée Mondiale de la Santé, organisée pour l'année 2019 à Rabat sous le thème "Soins de santé primaires: "la voie vers la couverture santé universelle".

Pour assurer l'efficacité des soins de santé primaires, SM le Roi a appelé à la mise en place "des instruments novateurs de financement", vu le contexte général qui est marqué par l'augmentation des dépenses de santé, le vieillissement rapide de la population mondiale, la prévalence des maladies chroniques et la disponibilité de nouveaux traitements à coût élevé. Enfin, SM le Roi a fait remarquer que la couverture-santé universelle doit prendre en considération certaines priorités, dont la veille épidémiologique, la lutte contre les épidémies transfrontalières et le renforcement des systèmes de santé. Cela implique, en premier lieu, de rechercher des mécanismes à même d'enrayer les déperditions dans les financements et de réduire l'inefficience.

A l'issue de cette rencontre, M. Ghebreyesus a indiqué que la célébration de la Journée mondiale de la Santé au Maroc vient en reconnaissance de l'engagement du Royaume pour la généralisation de la couverture médicale, d'autant que le Maroc a inscrit la santé comme un droit dans sa Constitution de 2011.

La couverture santé universelle s'entend sous la définition de mobiliser et d'utiliser les ressources disponibles de façon efficiente, transparente et équitable dans le but de garantir à chaque individu, chaque communauté, chaque femme, enfant et personne vulnérable, un accès à des soins et services de santé de base, prenant en compte la promotion, la prévention, le curatif et la réadaptation. Conformément à cette nouvelle vision, la campagne de cette année se concentrera sur l'équité et la solidarité, sur la nécessité d'améliorer la santé pour tous, en tous lieux, en comblant les lacunes des services existants. Le secrétaire général de l'ONU a aussi appelé à investir dans l'être humain. "Il faut que le personnel sanitaire soit hautement qualifié et capable d'informer les patients et de les défendre". Le chef de l'ONU a estimé que la Déclaration d'Astana a ouvert la voie à la priorité à accorder aux investissements qui manquent dans le domaine de la santé et a demandé que les engagements pris à cette occasion soient tenus.

A cet égard, Nous tenons à exprimer nos remerciements à l'OMS, pour son soutien constant au Royaume du Maroc dans ses efforts pour l'amélioration du système de santé national, l'optimisation des prestations de santé offertes aux citoyens et la lutte contre les maladies, notamment dans le cadre de la réforme des soins de santé primaires, et de l'Accord de la Stratégie de coopération conclu entre le Maroc et l'OMS pour la période 2017-2021.

C'est un objectif qui est au cœur des actions qui sont entreprises par l'OMS depuis des décennies à travers les différents pays de la planète, particulièrement les plus démunis, les plus pauvres, ou des millions de personnes n'ont pas accès aux soins de santé primaires. Enfin, António Guterres a souligné que la réalisation du droit à la santé exige une détermination et des alliances politiques.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL