La Ligue "a ouvert une instruction" sur Caen-Angers

Solenn Plantier
Avril 18, 2019

La raison? Le club breton a suspecté de possibles irrégularités avant la rencontre Caen-Angers (0-1), samedi dernier, à l'occasion de la 32e journée de Ligue 1.

On l'a appris ce mardi, la Ligue de Football Professionnel a été informée en fin de semaine par Bertrand Desplat que des rumeurs circulaient chez ses joueurs qu'un arrangement aurait été pris entre des footballeurs de Caen et Angers pour s'entendre sur le résultat du match.finalement gagné logiquement par le SCO. L'ouverture de cette instruction intervient à la suite d'un signalement du club de Guingamp, selon l'instance, confirmant une information de L'Équipe. "Le Stade Malherbe Caen déplore ces jeux de coulisse, dont il se passerait volontiers, pour se focaliser sur les moyens à mettre en œuvre et continuer de se battre pour son maintien en Ligue 1 Conforama dans cette fin de saison", rapporte Ouest France.

5 ans après l'affaire du match truqué Caen-Nimes, le club normand pourrait être impliqué dans une nouvelle affaire. J'ai été respectueux des institutions et je pense que tous les présidents devraient le faire. Il a agi ainsi car l'un de ses joueurs aurait entendu que des Angevins et des Caennais avaient discuté avant la rencontre.

Comme elle le confirme dans un communiqué, la LFP a ensuite "appliqué la procédure selon laquelle les acteurs du jeu et les officiels sont prévenus des doutes sur l'intégrité de la rencontre". "Je n'ai dénoncé personne, je n'ai accusé personne", dit le président de l'En avant GuingampLe Stade Malherbe de Caen n'a lui pas tardé à réagir à ces accusations par le biais d'un communiqué dans lequel le club normand dénonce des "jeux de coulisses". "Je n'ai voulu mettre la pression sur personne".

"Dans le cadre de cette procédure, la commission de discipline a été automatiquement saisie et a ouvert une instruction depuis hier (lundi)", explique la Ligue dans un communiqué. Et la victoire d'Angers (1-0) plombe un peu plus cette rumeur. "Je suis juste un lanceur d'alerte", a-t-il poursuivi alors que Caen (20e) et Guingamp (19e) luttent pour obtenir leur maintien dans l'élite.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL