La valeur du jour à Paris - ENGIE : acquisition majeure au Brésil

Xavier Trudeau
Avril 8, 2019

A l'issue de l'opération, Petrobras conservera 10 % de TAG.

La finalisation de l'opération "dépend de son approbation par les organismes de gouvernance de Petrobras et de défense de la concurrence", a précisé le groupe étatique brésilien.

Les actifs de TAG, qui apporteront à Engie "des bénéfices régulés stables et attractifs", comportent 4.500 kilomètres de gazoduc, soit 47% de l'ensemble des infrastructures gazières du Brésil.

Engie souligne que le gaz naturel contribuera de plus en plus à la diversification et à la décarbonation du mix énergétique du pays, en remplaçant les sources d'énergie fortement carbonées et en complément des énergies renouvelables.

Le groupe français estime ainsi que le rachat de TAG aura un impact limité à 1,6 milliard d'euros sur sa dette nette.

Engie a par ailleurs a conclu avec Petrobras un accord de partenariat industriel pour être en charge, dans trois ans de 100 % de la gestion, de l'exploitation et de la maintenance du gazoduc.

TAG permettra également à Engie de générer de nouveaux revenus à partir de contrats long terme et d'élargir son portefeuille de clients au Brésil et de développer de façon de transporter le gaz sur la base de nouvelles technologies telles que le biométhane et l'hydrogène vert. ' a déclaré Isabelle Kocher, Directrice générale d'Engie.

Selon les éléments fournis pas Engie, outre son gazoduc, TAG détient six stations de compression situées le long de son réseau, qui relie l'Etat de Rio de Janeiro au nord de la côte brésilienne, ainsi qu'une zone isolée de l'Amazonie, approvisionnant au passage des centrales thermiques.

En outre, le système de consortium financier mis en place avec CDPQ pour cette acquisition reflète l'engagement d'Engie en faveur d'une allocation efficace des capitaux.

Dans un communiqué conjoint, vendredi soir, la Caisse ainsi que la société ENGIE, un important producteur indépendant d'électricité au Brésil, ont annoncé qu'elles ont déposé l'offre gagnante dans le cadre du processus pour l'acquisition de 90 % de TAG.

"Cette installation va donner à Engie un vrai surplus de dynamique et une contribution tout à fait significative à nos propres objectifs", a-t-elle indiqué.

En hausse de 0,8% à 13,55 euros, Engie signe l'une des plus fortes progressions du CAC 40.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL