Marché : Panasonic réfléchit aux investissements dans son usine avec Tesla

Xavier Trudeau
Апреля 14, 2019

Un porte-parole de Tesla aurait néanmoins affirmé à Nikkei: "Nous continuerons bien sûr à investir dans la Gigafactory 1". "Cela étant dit, nous pensons que l'amélioration des installations existantes permettra de gagner bien plus de production que ce qui était estimé précédemment".

Partenaires industriels, le californien Tesla et le japonais Panasonic auraient investi ensemble un total de 4,5 milliards de dollars dans l'usine de production de batteries Gigafactory 1 située dans le désert du Nevada.

"Panasonic a installé une capacité de production de batteries de 35 GWh dans la Gigafactory 1 de Tesla avant la fin mars 2019, conformément à la demande croissante", a déclaré Panasonic.

Parmi les valeurs du jour, Tesla a lâché 2,77% après des rumeurs selon lesquelles le constructeur de véhicules électriques et le japonais Panasonic auraient décidé de geler des milliards de dollars d'investissements prévus dans son usine géante de batteries aux Etats-Unis. [En fonction] de la demande, [il] étudiera des investissements supplémentaires.

Panasonic de son côté n'a pour le moment fait aucune annonce sur un éventuel partenariat avec Tesla à Shanghai. Alors que le très dynamique groupe Hyundai Kia voit sa production de modèles " zéro émission " être limitée par un approvisionnement insuffisant en batteries - les projections réalisées il y a deux ans ont été sous-estimées -, Tesla a fait le pari inverse en misant sur une production annuelle d'un million de véhicules à l'horizon 2020 et en investissant dans un outil de production dédié aux piles Lithium-Ion.

Eles Musk, président-directeur général de Tesla, a déclaré en novembre que la société américaine fabriquerait tous les modules et packs de batteries de sa nouvelle usine de Shanghai et envisageait de diversifier ses sources.

Les livraisons de voitures par Tesla au cours du premier trimestre ont été moins nombreuses que prévu, ce qui a causé des inquiétudes chez les investisseurs en actions et en obligations plus tôt ce mois-ci, ce qui a renforcé l'inquiétude de Wall Street concernant ses flux de trésorerie futurs.

D'autres rapports

Discuter de cet article