Netanyahu et Gantz donnent le dernier coup de collier

Claudine Rigal
Avril 9, 2019

Dans une dernière tentative de séduction, à l'intention des électeurs, Netanyahu a fait part de son intention d'annexer les colonies israéliennes de Cisjordanie, en cas de réélection.

"Nous ferons tout notre possible pour parvenir à un accord de paix régional et global tout en restant fidèles à nos principes", a ajouté l'ancien général.

Les colonies installées sur les territoires palestiniens occupés par Israël depuis 1967 sont illégales au regard du droit international et une grande partie de la communauté internationale voit en elles un obstacle majeur à la paix. Leur annexion par Israël sonnerait le glas de la solution dite à deux États, c'est-à-dire la création d'un État palestinien qui coexisterait avec Israël.

Ainsi, a-t-il assuré, le président américain Donald Trump est au courant de ses intentions d'annexion en Cisjordanie.

M. Netanyahu s'est rendu lundi soir au mur des Lamentations à Jérusalem pour s'y recueillir. "Les démocraties occidentales vont-elles réagir ou continuer d'être dans l'apaisement?"

"La déclaration irresponsable de Netanyahu de demander des votes juste avant les élections générales israéliennes ne peut et ne changera pas ce fait", a déclaré Cavusoglu.

"La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé par Israël en violation du droit international".

Ardent défenseur de la cause palestinienne, Ankara critique régulièrement la politique israélienne à cet égard, en dépit d'une réconciliation entre la Turquie et Israël en 2016 après plusieurs années de crise diplomatique.

Quelque 6,3 millions d'électeurs sont appelés à choisir jusqu'à 22H00 locales (19H00 GMT) les 120 députés qui les représenteront à la Knesset.

Faute de faire apparaître des différences de programme significatives, le scrutin a toutes les allures d'un référendum sur la personne de M. Netanyahu, adoré des uns, détesté des autres, et ne laissant personne indifférent. Le journaliste et écrivain franco-israélien relève le ton particulièrement agressif des candidats, ainsi que les polémiques, rumeurs et autres "fake news" qui ont traversé les réseaux sociaux ces derniers mois, -on retiendra notamment l'affaire des faux comptes twitter relayant des messages pro-Likoud (le principal parti de droite au pouvoir) et dénigrant les adversaires de Benjamin Netanyahu. Ils devront donc s'allier à d'autres formations pour gouverner, une perspective plus favorable à Benjamin Netanyahu.

Gantz, un ancien commandant des FDI, s'est prononcé contre une action unilatérale et a appelé les promesses de Netanyahu à l'élection de la Cisjordanie sur un record "Irresponsible". "Netanyahu veut renforcer la colonisation et Benny Gantz n'a pas de réelle vision pour mettre fin à l'occupation israélienne et aux colonies".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL