Pompeo appelle Paris à revoir sa position — Taxe Gafa

Xavier Trudeau
Avril 5, 2019

Pompeo a estimé que cette taxe aurait un "impact négatif sur les géants américains de la technologie et sur les citoyens français qui utilisent leurs services".

M. Le Maire avait présenté début mars son projet de loi pour taxer les multinationales du numérique comme Google, Amazon, Facebook, Apple, dont le taux moyen d'imposition en Europe n'est que de 9%, contre 23% pour les sociétés tous secteurs confondus.

"L'impératif d'une fiscalité équitable impose de définir des dispositifs propres aux entreprises de ce secteur", a indiqué Paris. Washington a envisagé de saisir l'OMC sur l'instauration de la taxe par la France.

Mais pour Bruno Le Maire, il n'est pas question de se plier à ces demandes: "Tous les États prennent librement et souverainement leurs décisions en matière fiscale", a-t-il ajouté. "Dès qu'il y aura une taxation internationale, la France retirera sa taxe nationale", avait-il toutefois promis.

Les Etats-Unis appellent les pays comme la France à rapatrier et juger chez eux leurs ressortissants, mais Paris s'est montré jusqu'ici plus que réservé face à une telle solution.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL