Propos homophobes lors de Lens-Valenciennes : la justice saisie

Solenn Plantier
Апреля 16, 2019

Triste week-end pour le foot français.

Le préfet du Pas-de-Calais, Fabien Sudry, a annoncé dans un communiqué ce lundi avoir "pris connaissance d'une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, au cours de laquelle des propos homophobes, tenus lors de la rencontre Lens/Valenciennes organisée au stade Bollaert de Lens (...) peuvent être entendus".

"Le préfet du Pas-de-Calais s'en était inquiété dimanche, le parquet a été alerté et a ouvert une enquête dès lundi matin", a précisé Philippe Peyroux, procureur de la République de Béthune.

Cette fois, ce sont les supporteurs du RC Lens qui sont visés. Le collectif demande, une fois de plus, à la Ligue de football professionnel (LFP) de prendre des mesures. Il "condamne avec la plus grande fermeté de tels propos indignes et discriminatoires, qui portent atteinte aux valeurs du sport et de notre pays ".

"Contacté la Ligue, par la voix de, nous fait savoir que dans le cas de Lens-Valenciennes, elle allait se saisir du dossier et y donner une suite".

Les images montrent le capo des Red Tigers, groupe d'ultras lensois, insulter les Valenciennois de "péd**" avant d'être imité par une bonne partie de la tribune.

"Ce genre d'images, concernant bien d'autres clubs, traînent sur les réseaux sociaux", explique Julien Pontes à 20 Minutes. "La LFP ne peut pas nous opposer "la difficulté de constater et de matérialiser les faits sanctionnables" ". Celle-ci a la possibilité de sanctionner les clubs en tant qu'organisateurs de la rencontre, mais pas les individus à l'origine des insultes. La commission de discipline va se saisir du dossier mercredi, assure sa présidente Nathalie Boy de la Tour à L'Equipe.

D'autres rapports

Discuter de cet article