Trump donne à Kim l'envie de devenir avocate

Pierre Vaugeois
Avril 12, 2019

La star américaine suit actuellement une formation dans un cabinet de San Francisco; mais attention, ce n'est pas une lubie. En juin 2018, Donald Trump avait gracié Mme Johnson une semaine après s'être entretenu avec Kim Kardashian.

Alice Marie Johnson, une femme de 63 ans, se trouvait en prison depuis plus de 20 ans et purgeait une peine de réclusion criminelle à perpétuité pour avoir participé à un vaste trafic de stupéfiants dans le Tennessee. Son attrait pour le droit lui vient de son père, Robert Kardashian. Elle prévoit de passer le barreau de Californie en 2022, a-t-elle assuré, dans la même interview.

Kim Kardashian raconte avoir été conviée, en une autre occasion, à la Maison Blanche pour participer à un groupe de travail sur le système des grâces et libertés conditionnelles. Or, Kim Kardashian n'a jamais été diplômée de l'université californienne Pierce, qu'elle avait quittée prématurément.

Elle a donc décidé de se lancer dans des études d'avocat pour "se battre pour les gens qui ont payé leurs dettes envers la société". Comme le rappelle l'AFP, les études d'avocat sont normalement réservées aux étudiants titulaires de l'équivalent d'un Master (bachelor degree) aux Etats-Unis. Mais quelques Etats américains, dont la Californie, permettent d'étudier le droit au sein d'un cabinet d'avocats puis de passer le concours, après quatre années.

Kim Kardashian sait ce qu'elle veut mais sait aussi tout mettre en oeuvre pour atteindre ses objectifs. Elle est en stage dans un cabinet d'avocats californien depuis l'an dernier dans le but d'acquérir des connaissances juridiques pour aider des détenus. Il a notamment défendu l'acteur et joueur de football américain O.J. Simpson, accusé du meurtre de sa femme.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL