Un décès sur cinq lié à une mauvaise alimentation (étude) , Actualités générales

Evrard Martin
Avril 6, 2019

En cause: des excès en sel, sucre ou viande et des apports insuffisants en céréales complètes et en fruits. Ces travaux qui portent sur 195 pays, viennent rappeler les conséquences sanitaires d'une alimentation déséquilibrée. La quasi-totalité de ces décès est provoquée par des maladies cardiovasculaires.

Selon les auteurs, plus de la moitié des décès en 2017 était causée par des carences en noix, graines, lait et céréales complètes. En revanche, ils n'atteignent pas la moyenne mondiale en ce qui concerne la consommation de viande rouge, de viande transformée, de lait ou encore d'oméga-3. "Il dirige l'Institut de métrologie et d'évaluation de la santé (IHME, Université de Washington), organisme financé par la fondation Bill et Melinda Gates".

Avec de grosses disparités selon les pays.

En 2017, onze millions de personnes dans le monde sont mortes en raison d'une mauvaise alimentation, soit un décès sur cinq à l'échelle planétaire. Voici les trois principaux facteurs de la mortalité liée à la mauvaise alimentation, d'après les conclusions d'une étude publiée par The Lancet.

Les auteurs reconnaissent toutefois des limites à leur étude.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL