Vers une grève des pilotes en mai ?

Xavier Trudeau
Avril 22, 2019

Un préavis de grève du syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) a été envoyé au Premier ministre Edouard Philippe, ainsi qu'à la ministre des Transports Elisabeth Borne et à Muriel Pénicaud, la ministre du travail, selon les informations de La Tribune.

Le SNPL ne revendique pas une amélioration des conditions de travail ou de salaire. Mais tire la sonnette d'alarme sur la menace qui pèse sur le maintien de la représentativité spécifique des pilotes au sein d'une branche du transport aérien que le syndicat des pilotes redoute de voir apparaître dans la loi sur les mobilités (LOM) qui va être examinée en mai en commission à l'Assemblée nationale.

Dans cette hypothèse, faute de représentativité spécifique, les pilotes, qui ne font pour l'instant partie d'aucune branche, pourraient se retrouver fondus au sein d'un secteur où les personnels au sol sont très largement majoritaires. Le SNPL demande des garanties pour son maintien. "Cette remise en cause serait sans nul doute un préalable à la disparition de notre capacité à négocier au niveau de l'entreprise", craint le syndicat. Ce préavis de grève, qui pourrait aller au-delà des six jours prévus, interviendrait un an après les perturbations à Air France.

Les pilotes s'inquiètent aussi de l'avenir de leur caisse de retraite spécifique, dans le cadre de la réforme des retraites, a ajouté la source syndicale. La direction nationale du SNPL, renouvelée fin 2018 parallèlement au changement d'équipe au SNPL Air France, explique vouloir poursuivre les discussions avec les pouvoirs publics (le ministère des Transports et Matignon) "hors de toute pression médiatique ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL