" "XV de France. Fabien Galthié futur sélectionneur ? C’est " faux " selon Bernard Laporte

Solenn Plantier
Avril 17, 2019

Contacté par France TV Sport, l'intéressé n'a pas confirmé sa prise de fonction et indique ne rien avoir signé.

Nommé en remplacement de Philippe Saint-André (2012-2015), Guy Novès a été démis de ses fonctions par Bernard Laporte en décembre 2017, avant d'obtenir 1 million d'euros de dédommagement devant les Prud'hommes.

Si cette nouvelle venait à se confirmer, ce serait la quatrième expérience en tant qu'entraîneur pour l'ancien demi-de-mêlé international des Bleus (64 sélections), après le Stade Français (2004-2008), Montpellier (2010-2014) et plus récemment Toulon (2017-2018).

Dans ce dossier, il n'y a encore rien d'officiel.

"Annoncer la nomination de Fabien Galthié au poste de sélectionneur hier est faux ". Néanmoins, Laporte étudierait encore d'autres profils: "Galthié est l'une des possibilités".

"Bernard Laporte a toutefois affirmé que Fabien Galthié faisait bien partie d'une short-list". Après l'échec du référendum, qui a débouté la volonté du dirigeant d'introniser un sélectionneur étranger à la tête des Bleus, les options se sont considérablement réduites. Ce n'est pas le futur manager de Bordeaux-Bègles, Christophe Urios, ni le Lyonnais Pierre Mignoni. Plusieurs techniciens français de renom sont sous contrat avec leurs clubs de Top 14 (Christophe Urios, Ugo Mola, Franck Azéma etc.) et Galthié dispose l'avantage d'être libre de tout engagement. Voire l'option Raphaël Ibanez.

L'annonce a fait l'effet d'une bombe: selon les révélations de L'Equipe, Fabien Galthié va intégrer le staff du XV de France pour la Coupe du monde 2019, avant de succéder à Jacques Brunel et devenir ainsi le nouveau sélectionneur tricolore, en vue du Mondial 2023.

Sollicités par l'AFP, Fabien Galthié et la FFR n'avaient pas répondu mardi en fin d'après-midi.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL