Internet par satellite Départ réussi pour Starlink de SpaceX

Alain Brian
Mai 26, 2019

A terme, cette constellation pourrait compter 12 000 satellites.

Les 60 satellites ont été mis en orbite comme prévu environ une heure après leur lancement, et la fusée Falcon 9, réutilisable, a été renvoyée sur Terre.

Une fusée Falcon 9 de la société créée par Elon Musk a décollé sans incident depuis le Cap Canaveral en Floride à 02H30 GMT, avec à son sommet une coiffe entièrement remplie par les 60 satellites.

Les satellites ont été déployés à environ 450 kilomètres d'altitude. Puis ces derniers se sont propulsés par eux-mêmes (par le biais d'un système de propulsion embarquée) jusqu'à une altitude d'environ 550 kilomètres, soit au-delà de la Station spatiale internationale (ISS), qui se trouve à environ 400 kilomètres d'altitude.

Chaque satellite de Starlink lancé jeudi pèse 227 kilogrammes et a été fabriqué en interne à Redmond, près de Seattle. De plus, pour répondre aux craintes d'une explosion (au vu du nombre de satellites et des débris spatiaux déjà présents), SpaceX a promis que ces derniers se désintégreront à 95% à la fin de leur durée de vie.

À noter que SpaceX souhaite mettre en orbite quelque 800 satellites pour compléter sa constellation. De plus, avait précisé Musk la semaine dernière au cours dune interview, au moins 12 lancements portant des charges utiles similaires sont nécessaires pour assurer une couverture Internet constante dans la plupart des pays du monde. SpaceX veut d'ailleurs anticiper les choses et prendre de l'avance dans le cas où des entreprises telles qu'Amazon souhaiteraient, elles aussi, fournir un accès Internet depuis l'espace.

Après quelques problèmes techniques et météorologiques qui ont retardé le lancement de la semaine dernière, SpaceX a finalement procédé à la mise sur orbite de ses 60 premiers satellites de la constellation Sarlink. SpaceX va probablement commencer à vendre de la connectivité plus tard cette année ou au début de l'année prochaine si tout se passe comme prévu. Il a indiqué que SpaceX souhaitait néanmoins signer des opérateurs télécom en tant que clients, ainsi que des gouvernements.

VIDÉO: Découvrez la mission Starlink en détails!

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL