547 restaurants fermés à Téhéran pour atteinte à la "morale islamique" — Iran

Claudine Rigal
Juin 13, 2019

Onze contrevenants ont été interpellés.

Au nom de la défense de la "morale islamique", 547 cafés et restaurants ont été fermés à Téhéran (Iran) samedi 8 juin.

Les forces de l'ordre " se sont occupées des propriétaires de restaurants et de cafés qui contrevenaient à la morale et (...) 547 établissements ont été fermés et 11 contrevenants arrêtés", a fait savoir le général Hossein Rahimi, chef de la police pour la capitale.

Cette opération a été faite dans le cadre de la lutte contre "la publicité non conforme sur internet" et l'utilisation "de musique illégale" a indiqué l'agence Fars, proche des conservateurs.

Auparavant, l'agence de presse Mizan avait annoncé la mise en place d'un numéro spécial permettant aux Iraniens de dénoncer par un simple SMS les "actes immoraux" commis dans l'espace public, dont des cas de femmes enlevant leur voile en voiture, ou de personnes organisant des "soirées dansantes mixtes".

Ce numéro est l'oeuvre de Mohammad Mehdi Hajmohammadi, président d'un "tribunal de la guidance", chargé de juger à Téhéran "les crimes culturels et la corruption morale et sociale".

Dans ces établissements branchés, les clientes ne respectent pas l'obligation de porter le voile islamique et laissent apparaître leur chevelure.

En parallèle, 691 détenus ont bénéficié d'une grâce spéciale sur décision de l'ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême iranien, à l'occasion de l'Aïd al-Fitr.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL