Au moins 95 habitants tués dans un village dogon — Mali

Claudine Rigal
Juin 10, 2019

Sobanou est un village Dogon situé à 26km de la commune de Sangha cercle de Bandiagara dans le centre du Mali. Il a également fait état d'une vingtaine de disparus.

Les assaillants ont pillé et brûler le village et des habitants dont les corps calciné ont été découvert ce lundi matin à Sobanou.

Elle ajoute que "des hommes armés, soupçonnés d'être des terroristes, ont lancé un assaut meurtrier contre ce paisible village".

Le ministère malien de la Défense a confirmé à France 24 qu'un nouveau massacre au Mali, perpétré dimanche dans la commune de Sangha, dans un village dogon, avait fait au moins 95 morts et 19 disparus.

"Des renforts sont actuellement déployés dans le secteur et mènent un large ratissage pour traquer les auteurs", précise le gouvernement, en présentant ses condoléances et en assurant que "toutes les mesures seront prises pour arrêter et punir les auteurs de ce carnage". Les autorités locales cherchent d'autres corps.

Depuis plusieurs années, les affrontements entre Peuls et Dogons sont monnaie courante dans le centre du Mali, où ces deux ethnies créent des "groupes d'autodéfense".

Les Peuls, un groupe ethnique majoritairement musulman, sont accusés de soutenir les groupes djihadistes.

"C'est un village dogon qui a été quasiment rasé". Le gouvernement malien a prononcé la dissolution de "Dan Na Ambassagou" après l'attaque du village d'Ogossagou en mars dernier.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL