Finkielkraut ne veut pas entendre parler de footballeuses

Pierre Vaugeois
Juin 7, 2019

Invité sur la plateau de CNEWS ce mercredi 5 juin, l'essayiste Alain Finkielkraut a indigné de nombreux internautes en tenant des propos sexistes sur le sport féminin deux jours seulement avant le lancement de la Coupe du monde féminine de foot. Une réaction qui a fait bondir les réseaux sociaux. "Lorsque la journaliste lui rétorque qu'il fait preuve de condescendance, le philosophe dément". "Alors là, je n'aime pas le football féminin". Sa réponse jugée sexiste, en a choqué plus d'un-e-s: "J'aime pas le football féminin (.) c'est pas possible, alors après on va faire le rugby féminin?" Arrêtez 'l'égalité, l'égalité', mais un peu de différence. Ce mercredi 5 juin dans Les voix de l'info sur CNews, Sonia Mabrouk recevait l'essayiste pour évoquer l'actualité médiatique de ces derniers jours. Je souhaite la victoire de l'équipe de France et ce sera très bien qu'elle gagne son premier match contre la Corée du sud, mais je ne serai pas scotché devant ma télévision pour voir un match de football féminin...", poursuit-il avant de conclure, " et après vous allez me demander de regarder un match de boxe entre femmes, puis un match de rugby... "Et bien moi, j'ai pas envie, c'est tout", dit-il, excédé. Comme cet internaute qui reprend les termes de l'intellectuel en disant: "Moi, je n'ai pas envie de voir Alain Finkielkraut".

"Si les Bleues devraient se remettre de cette absence, les internautes quant à eux, ont eu beaucoup de mal à encaisser les propos d'Alain Finkielkraut, rapporte le Huffington Post".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL