France : Trois sauveteurs périssent en pleine tempête - Monde

Claudine Rigal
Juin 8, 2019

Trois membres de la Société française de sauvetage en mer (SNSM) ont péri vendredi dans l'Atlantique, au large du port français des Sables-d'Olonne, après le chavirage de leur vedette dans cette zone touchée par une tempête, ont annoncé les autorités locales.

"Pour le moment on n'arrive pas à retrouver le chalutier, on pense donc qu'il a chaviré".

E, n plus des trois hélicoptères coordonnés par la préfecture maritime, La Préfecture de Vendée fait état de près de 70 sapeurs pompiers dont les équipes nautiques et six véhicules de secours à personnes, ainsi qu'une dizaine de personnels du Samu. "On a retrouvé des débris et un canot de sauvetage vide", a indiqué la préfecture maritime. Celle-ci a en effet reçu en octobre 2016 un canot tout temps de nouvelle génération (CTT NG), le Canotier Jacques Joly, plus grand, plus sûr et auto-redressant.

"Les canots tous temps, logiquement, (.) se redressent automatiquement". Le disparu, un marin avisé, est un retraité originaire des Sables-d'Olonne qui pêchait la crevette pour compléter sa retraite, a précisé le maire de la ville, Yannick Moreau (LR).

La vedette Jack Morisseau était le "bateau de réserve" de la station, selon la SNSM.

Plusieurs hélicoptères ont survolé une mer agitée pour tenter de repérer la victime. C'étaient des marins "confirmés qui connaissaient le pêcheur parti en mer", a indiqué vendredi le préfet maritime de l'Atlantique Jean-Louis Lozier vendredi soir.

"Animés par l'esprit de solidarité des gens de mer, trois sauveteurs de la SNSM ont perdu la vie ce matin alors qu'ils tentaient de sauver des marins en détresse". "Leur bateau a été fracassé par la dureté de la mer", a-t-il dit.

La tempête Miguel qui a touché le centre-ouest du pays en milieu de matinée est particulièrement inhabituelle à cette période de l'année.

"L'heure n'est pas à la polémique", a estimé François de Rugy, le ministre de la Transition écologique, sur place en début de soirée.

"Mes pensées accompagnent les sauveteurs en mer des Sables-d'Olonne endeuillés alors que leurs camarades portaient secours à un navire en difficulté". Dans l'après-midi, la ministre des Transports Elisabeth Borne a rendu hommage à l'Assemblée aux trois sauveteurs.

Reconnue d'utilité publique par décret du 30 avril 1970, la SNSM, qui compte près de 5.000 sauveteurs bénévoles, a pour principales missions de "sauver des vies humaines, en mer et sur le littoral " mais aussi de "former les sauveteurs et participer aux missions de sécurité civile tout en exerçant une action préventive permanente auprès des usagers de la mer ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL