Hamilton gagne grâce à une pénalité, Vettel se fâche

Solenn Plantier
Juin 10, 2019

Ce faisant, il avait aussi tassé, sans vraiment le vouloir, Lewis Hamilton, empêchant l'Anglais de le dépasser sur sa droite. Le Britannique a profité d'une pénalité imposée à son adversaire allemand après que les deux pilotes ont failli s'accrocher.

"Non, non, non, pas comme ça!" Dégoûté après la course, Vettel n'a pas cherché à masquer sa déception et son incompréhension, affichant symboliquement son désaccord avec la sanction (voir vidéo ci-dessous) et affirmant notamment, comme il l'avait fait en course à la radio, qu'il avait surtout essayé de se dégager comme il pouvait après son passage dans l'herbe.

Après la course, Vettel n'a pas caché sa colère. Son coéquipier chez Racing Point, Sergio Pérez, a obtenu le neuvième temps, à 1,332 s de Vettel. Le pilote Ferrari a déplacé le panneau "1 " marquant l'emplacement de la voiture d'Hamilton devant celui où la sienne aurait dû se trouver, au pied du podium, et posé le panneau "2 " devant la monoplace du Britannique.

"Où est-ce que j'étais supposé me mettre?" Le résultat du weekend est donc absolument idéal pour Hamilton, malgré les quelques sifflets reçus sur le podium. "Je sais, c'est dur", lui a répondu le pilote Mercedes.

"C'est un sentiment bizarre".

Cette issue laisse un goût d'autant plus amer qu'après un début de saison compliqué, Ferrari avait enfin les cartes en main pour s'offrir une première victoire cette année.

Par la suite, l'Allemand ne s'est pas soumis à la traditionnelle interview d'après-course.

"Bien sûr, ça n'est pas comme ça que je voulais gagner", a admis Hamilton. Tu n'es pas censé revenir immédiatement sur la trajectoire " après un passage hors-piste, a-t-il ajouté.

En conséquence, le Britannique, qui enregistre son cinquième succès en sept courses cette saison, voit son avance au Championnat du monde de Formule 1 se porter de 17 à 29 points sur son équipier finlandais Valtteri Bottas, et de 55 à 62 points sur Vettel, premier sur la ligne mais deuxième du jour. Sanctionné pour cette action, le quadruple champion du monde a tout de même terminé en tête, mais une fois les cinq secondes retranchées, c'est bien Lewis Hamilton qui fut désigné gagnant, sans jamais avoir réellement mené la course, sinon très brièvement juste avant son arrêt aux stands.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL