Huawei n’a plus le droit d’installer Facebook sur ses smartphones

Alain Brian
Juin 8, 2019

Mi-mai, ce dernier a été blacklisté par toutes les entreprises télécoms américaines ainsi que les fournisseurs de composants. La raison? L'État a jugé que le géant chinois était un espion et mettait en péril la sécurité des États-Unis. Une réelle coupure peut être attendue, mais la situation peut encore prendre une autre ampleur le 19 août, date à laquelle les licences Android expireront sur les smartphones Huawei.

Google a prévenu l'administration américaine qu'elle risque de compromettre la sécurité nationale si elle étend ses restrictions à l'exportation à l'encontre du chinois Huawei, rapporte le Financial Times en citant des sources proches des discussions. Dans l'intervalle, Google tente de prolonger coûte que coûte les relations avec Huawei. La première est la version officielle, que la firme américaine va continuer d'améliorer. Comme l'explique un responsable, "les États-Unis prennent le risque de créer deux Android, la version authentique et une hybride qui aurait probablement plus de bogues, ce qui rendrait les téléphones Huawei plus vulnérables à des piratages". Or, les mises à jour du système d'exploitation ne seront plus disponibles sur cette dernière version. Elles profiteront par ailleurs de toutes les mises à jour.

Paradoxalement, Google jouerait la carte de la sécurité pour que le gouvernement change de position, alors que cette interdiction serait également liée à cette problématique.

Ceci vient suite au décret signé par Donald Trump. Un sérieux concurrent à Google Play Store. Mais même dans le cas où Huawei déjoue ce scénario et que ses smartphones seront bien sécurisés, Google passerait à côté de plusieurs milliers de dollars. En effet, l'entreprise californienne a annoncé à l'agence de presse Reuters (lien en anglais) qu'elle n'autorisera plus l'installation de ses différentes applications sur les smartphones Huawei.

D'ici à ce qu'on en sache plus sur le système d'exploitation et le magasin d'applications qui équiperont les futurs téléphones Huawei, mieux vaut sans doute vous tourner vers un autre fabricant, surtout si vous êtes un adepte des applications et services de Google.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL