Impôts, retraites, écologie... Les annonces du grand oral d'Édouard Philippe

Xavier Trudeau
Juin 12, 2019

Environnement. Dans le même temps, Edouard Philippe a affirmé que "tous les produits en plastique jetables seront bannis de l'administration à compter de l'année prochaine", alors que le gouvernement a tenté récemment de repousser l'interdiction des plastiques jetables de 2020 à 2021. "Pour les 20 % de Français restants, la suppression se déploiera sur trois années", a précisé Édouard Philippe. Elle sera annoncée le 18 juin, et inclura aussi "une dégressivité de l'indemnisation sur les salariés qui perçoivent les salaires les plus élevés". "Dès demain, le Premier ministre aura une déclaration de politique générale à faire devant l'Assemblée qui portera ces réformes à venir, sur l'assurance chômage, les retraites et beaucoup de sujets économiques et sociaux". Il a confirmé que la taxe d'habitation sera intégralement supprimée pour l'ensemble des Français.

Ce dispositif concernera "les cinq à dix secteurs d'activité qui utilisent le plus ces contrats et qui génèrent de la précarité", a précisé Edouard Philippe. Contrairement au procédé habituel, le premier ministre sollicitera également la confiance des sénateurs, ce jeudi 13 juin, après s'être livré au même exercice devant les élus de la chambre haute.

Sur un plan sociétal, le projet de loi bioéthique, qui comprend l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, sera examiné à l'Assemblée "dès la fin septembre". Ces questions "touchent aux fondements de notre souveraineté et de nos principes", a expliqué le Premier ministre. "Il est donc nécessaire d'en débattre de manière régulière et au grand jour avec le Parlement".

Édouard Philippe a promis que les impôts des ménages allaient baisser de 27 milliards sur le quinquennat, avec un gain en moyenne de 350 euros par foyer pour la première tranche de l'impôt sur le revenu. "Bruno Le Maire et Gérald Darmanin annonceront début juillet les choix du gouvernement pour compenser les baisses d'impôts", a-t-il indiqué.

A propos de la future réforme des retraites, Edouard Philippe a déclaré que sera maintenu "la possibilité d'un départ à 62 ans", soit l'âge légal actuellement en vigueur, mais que l'exécutif définira "un âge d'équilibre et des incitations à travailler plus longtemps".

L'aile gauche de la majorité présidentielle avait mis en garde ces dernières semaines l'exécutif contre un possible nouveau report de ce texte, véritable marqueur de gauche, après les élections municipales de 2020. "C'est mon ambition en tout cas", a mis en garde le Premier ministre, recevant une ovation debout d'une partie de l'hémicycle.

Evoquant la situation des familles monoparentales, Edouard Philippe a parlé des pensions alimentaires.

"Quand la vie est dure, que chaque euro compte, que chaque jour compte, il ne faut pas rajouter de l'inquiétude, de la tension, de la précarité et laisser les familles seules face à l'incertitude sur le versement des pensions", a affirmé le Premier ministre.

"Sur décision d'un juge, ou sur demande en cas d'incidents de paiement, les pensions seront automatiquement prélevées par la CAF pour être versées à leurs bénéficiaires et c'est la CAF qui déclenchera une procédure de recouvrement en cas d'impayé", a-t-il précisé.

Crise des urgences. Edouard Philippe a appelé les professionnels au "sens des responsabilités pour coordonner leur présence estivale". "Il y a peu à attendre de ce président et ce Premier ministre qui ont déjà annoncé dès avant cet après-midi que le cap ne changerait pas", dénonce le premier secrétaire du PS Olivier Faure.

"La réalité aujourd'hui, c'est que nous sommes proches d'un accord sur le projet de loi constitutionnelle mais que ce n'est pas encore le cas sur le projet de loi organique, en particulier sur la question de la réduction du nombre de parlementaires (.) Et le Sénat a été très clair sur le fait qu'il n'y aurait d'accord sur rien s'il n'y avait pas accord sur tout".

"Nous allons donc continuer à chercher à nous rapprocher".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL