L’Arabie saoudite reste le 3e client de la France — Armement

Xavier Trudeau
Июня 4, 2019

Selon le rapport, la somme des budgets annuels de défense au niveau mondial a atteint 1.780 milliards de dollars (1.580 milliards d'euros) en 2018, en hausse de près de 5% par rapport à 2017, taux de croissance le plus élevé depuis 2008.

"Ces résultats sont obtenus dans un contexte de concurrence particulièrement vive avec la confirmation de la suprématie américaine et l'émergence de nouveaux grands exportateurs (Chine notamment)", a expliqué le ministère des Armées dans le rapport au Parlement sur les exportations d'armes.
Soit une augmentation des prises de commandes de 50% par rapport à l'année précédente.

Le premier client des industriels français est le Qatar, avec un total d'environ 2,5 milliards d'euros, incluant un gros contrat de 28 hélicoptères NH90 et un autre pour l'achat de 12 avions de chasse Rafale supplémentaires. La Belgique (environ 1,1 milliard d'euros) est deuxième, ayant conclu un partenariat avec la France dans le domaine des blindés. Viennent ensuite l'Inde (409,7 millions), la Thaïlande (321,9 millions), l'Egypte (287,4 millions), l'Argentine (272,3 millions), le Koweït (265,4 millions), les Emirats Arabes Unis (191,4 millions), l'Ouzbékistan (190 millions), les Etats-Unis (158,1 millions), l'Italie (115,1 millions), l'Indonésie (114 millions).et, enfin, le Royaume-Uni (111,7 millions).

Le Proche et le Moyen-Orient trustent deux places du podium et restent la première région d'exportation d'armement de la France, avec un peu plus de 50% des prises de commandes françaises.

Mahmoudi - Le soutien de la France officielle à l'Arabie Saoudite dans sa guerre contre le Yémen vient d'être encore une fois dénoncé et mis à nu par une action hautement symbolique initiée par les dockers de Marseille, qui ont refusé, cette semaine, de charger une cargaison de munitions sur un bateau à destination de l'Arabie Saoudite. Le conflit a causé la mort de dizaines de milliers de personnes depuis 2015, dont de nombreux civils, selon diverses organisations humanitaires.

L'Arabie Saoudite demeure le troisième client de la France en matière d'armement avec des prises de commandes proches d'un milliard d'euros en 2018 (dont un contrat de patrouilleurs supérieur à 500 millions), loin devant les Émirats (environ 200 millions). Elle n'est devancée seulement par le Qatar et la Belgique.

D'autres rapports

Discuter de cet article