Le frère de Kim Jong-un assassiné à Singapour était un informateur de la CIA

Claudine Rigal
Juin 11, 2019

Corroborant la thèse de plusieurs analystes, et un article paru dans la presse britannique le 7 juin dernier, une source anonyme "proche du dossier" affirme que Kim Jong-Nam, le demi-frère du dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, informait jusqu'à son assassinat en 2017 en Malaisie, la célèbre agence américaine du renseignement, la CIA.

La source citée par le Wall Street Journal affirme que Kim Jong-Nam se serait rendu en Malaisie en février 2017 pour rencontrer son contact à la CIA, même si n'était peut-être pas été le seul but de son voyage. Cela ne l'aurait pas empêché d'entretenir également des relations avec les services de sécurité chinois, à en croire les ex-responsables américains, ainsi qu'avec la CIA. Les liens présumés entre Kim Jong-nam et le renseignement américain sont également évoqués dans un livre sur Kim Jong-un, The Great Successor, écrit par une reporter du Washington Post, Anna Fifield, et qui doit paraître ce mardi.

Certains détails de la relation entre Kim Jong-nam et la CIA restent cependant flous, reconnaît le Wall Street Journal.

D'après d'anciens officiels à Washington cités par le Wall Street Journal, le demi-frère du leader suprême n'était toutefois "probablement pas en mesure de donner des détails sur la vie secrète du pays " étant donné qu'il vivait en exil depuis longtemps.

Un temps pressenti comme l'héritier de la Corée du Nord, il est mort en février 2017 après qu'on lui eut projeté au visage du VX, un agent neurotoxique hautement mortel, alors qu'il se trouvait à l'aéroport international de Kuala Lumpur, où il attendait un avion pour Macao. Pyongyang avait démenti de telles accusations.

Selon des responsables sud-coréens et américains, le meurtre de Kim Jong-Nam, qui critiquait la dynastie au pouvoir à Pyongyang, a été commandité par la Corée du Nord, qui rejette cette allégation. Elles ont été libérées respectivement en mars et en mai. C'est donc Kim Jong-un qui avait pris la tête de la Corée du Nord après la mort de leur père en 2011.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL