" "Le " made in France " représente plus de 80% de nos dépenses — Consommation

Xavier Trudeau
Juin 9, 2019

1 593 milliards d'euros: c'est le montant total des achats français en produits fabriqués sur le territoire national. C'est le résultat d'une étude de l'Insee publiée ce mercredi.

Le " made in France " représente 81% de la consommation des ménages. Sans surprise, ce sont les services (hébergement, restauration, immobilier, administration) qui font lobjet de la consommation la plus intensive en " made in France " (90,6%). En effet " les familles nombreuses allouent une part plus importante de leur budget aux dépenses dhabillement et plus faible aux dépenses de logement", constate lInsee. En revanche, seulement un produit manufacturé sur trois (36%) acheté en 2015 était "made in France". Si 87% des vêtements et chaussures achetés en France proviennent de l'étranger, seuls 40% des aliments et des boissons achetés dans l'Hexagone sont importés. Les machines ainsi que les équipements électriques, électroniques et informatiques sont en effet les biens les plus fréquemment importés, à 92,5%, tandis que les services, plus difficilement délocalisables, ne le sont qu'à 9,4% et les activités immobilières à 2,5%. Des postes de dépenses habituellement siglés " made in France ".

Après l'Allemagne, viennent, en deuxième position, les Etats-Unis (8% des produits consommés en France), la Chine en troisième position (7,7%), puis le Royaume-Uni (6,7%).

Selon un classement établi à partir de données de l'OCDE, légèrement différentes de celles de l'Insee, le Brésil (89%), les Etats-Unis (89%) et le Japon (87%) sont les grandes économies dont le taux de fabrication locale est le plus élevé dans la consommation. "La France est dans une position intermédiaire, au même titre que ses proches partenaires européens: Allemagne, Royaume-Uni, Espagne et Italie", conclut l'Insee. Les importations de produits allemands ont également grimpé (+12% environ) sur cette période. Alors que les ouvriers et les agriculteurs consacrent une plus grande partie de leur budget aux denrées alimentaires et aux boissons, qui sont "moins intenses" en "made in France".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL