Les deux étudiantes canadiennes kidnappées ont été libérées — Ghana

Claudine Rigal
Juin 14, 2019

Deux jeunes Canadiennes enlevées il y a une semaine à Kumasi, la deuxième plus grande ville du Ghana, ont été libérées mercredi 12 juin, ont annoncé les autorités ghanéennes.

Une opération menée " à l'aube " a permis de remettre en liberté deux ressortissantes canadiennes enlevées le 4 juin 2019. Sans donner plus d'information ni sur les conditions de détention des deux volontaires ni sur l'opération qui a conduit à leur libération, le media ajoute que c'est "une opération à l'issue heureuse " pour les deux travailleurs de l'ONG canadienne Youth Challenge International. Une troisième jeune femme, qui se trouvait dans le véhicule, n'avait pas eu le temps de sortir lorsque ses deux camarades avaient été enlevées par leurs ravisseurs.

Plusieurs enlèvements contre rançon ont eu lieu ces derniers mois dans le pays, " un phénomène qui touche nos frères nigérians, mais que nous ne connaissions pas avant ", avait dit avec regret fin avril le président Nana Akufo-Addo. Le Ghana n'a connu aucun trouble majeur de sécurité dans son histoire, pourtant au cœur d'une région tourmentée par les guerres civiles, la criminalité rampante et les groupes jihadistes.

Le pays d'Afrique de l'Ouest a d'ailleurs fait du tourisme, notamment nord-américain, un des piliers de son développement économique.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL