Les taux sont tombés à un nouveau plancher historique — Crédit immobilier

Xavier Trudeau
Juin 6, 2019

À 1,29 % en moyenne toutes durées confondues, " les taux des crédits immobiliers baissent encore et ils s'établissent maintenant au niveau le plus bas jamais constaté jusqu'alors", résume l'observatoire Crédit Logement/CSA.

Au mois de mai 2019, le taux d'intérêt moyen des crédits immobiliers s'est établi à 1,29% en moyenne, du jamais vu. En 2016, le taux moyen était de 1,33 % et faisait déjà office de référence historiquement basse.

La politique monétaire historiquement accommodante de la Banque centrale européenne (BCE) explique ces taux d'intérêts des crédits immobiliers, particulièrement bas depuis plusieurs années.

Cette durée moyenne, combinée au taux d'intérêt particulièrement attractif, vont aider les futurs acquéreurs d'un bien immobilier à mieux vivre leur rêve de propriétaires.

La concurrence entre les établissements bancaires: Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole du site MeilleurTaux.com, pointe auprès d'actu.fr les taux "extrêmement compétitifs " affichés par certains établissements, engagés dans une "opération de conquête client", obligeant ainsi les autres "à suivre le mouvement sous peine de perdre des parts de marché qui seront ensuite très difficiles à rattraper ".

Dans ces conditions, le crédit immobilier français a encore franchi de nouveaux paliers l'an dernier. Il s'agit surtout des personnes entre 35 et 44 ans (58%), des couples (39%), des personnes avec enfant (55%).

Faut-il renégocier son prêt?

.

La BCE doit composer avec une croissance molle et une inflation ralentie dans la zone euro, les prix ayant augmenté en mai d'1,2% et seulement de 0,8% en excluant prix volatils de l'énergie.

Il est également bon de rappeler que les taux communiqués sont bruts et hors assurance.

Etabli par l'observatoire, l'indicateur de "solvabilité de la demande", qui témoigne de la capacité des ménages à emprunter pour une opération immobilière, décline ainsi régulièrement depuis plus de deux ans.

Autre raison, les banques sont de plus en plus flexibles sur leurs conditions de prêts. "C'est le moyen d'acheter plus grand sans augmenter sa mensualité, car les emprunteurs bénéficient du double effet taux bas + allongement de durée", détaille Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.

LIRE AUSSI Crédit immobilier: comment gagner de 1000 à 10 000 euros sans (trop d') effort?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL