Ouganda: deux nouveaux cas d'Ebola confirmés

Evrard Martin
Juin 12, 2019

Un garçon de cinq ans, premier cas d'Ebola en Ouganda, est décédé dans la nuit de mardi à mercredi. Le ministère de la santé et l'OMS tentent d'endiguer le phénomène. "L'enfant et sa famille sont entrés dans le pays en passant par le poste-frontière de Bwera et ont cherché à recevoir des soins", a écrit l'OMS sur Twitter.

Deux nouveaux cas d'Ebola ont été confirmés mercredi en Ouganda, après la mort dans la nuit d'un enfant de cinq ans en raison de cette maladie, a annoncé l'Organisation mondiale de la Santé, citant la ministre ougandaise de la Santé Ruth Aceng.

Les autorités des deux pays vont échanger sur la "possibilité de rapatriement de la famille" du malade en RDC où elle a contracté la maladie - "pour poursuivre leur traitement", a indiqué le ministère de la Santé, lundi dans la soirée. L'Ouganda s'était mis en état d'alerte depuis le début de l'épidémie, le 1 août 2018.

L'épidémie de rougeole qui frappe la RDC risque d'être la plus meurtrière depuis sa forte résurgence dans le pays en 2011-2012. "Mais au vu de l'ampleur de l'épidémie, outre les efforts déjà menés ces derniers mois, davantage de moyens et d'acteurs sont requis ", explique Rachel Séguin, Coordinatrice Médicale de Médecins Sans Frontières en RDC.

En RDCRépublique démocratique du Congo, l'épidémie actuelle est la dixième depuis 1976 et la deuxième des plus graves épidémies de l'histoire de la maladie, après les quelque 11 000 morts en Afrique de l'Ouest (Liberia, Guinée, Sierra Leone) en 2014.

Des membres du personnel soignant sur le terrain ont été menacés et même tués.

Deux ONG, Oxfam et la Croix-Rouge/Croissant-Rouge, ont demandé de " réinitialiser " la réponse.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL