Pékin passe à la contre-offensive

Xavier Trudeau
Juin 4, 2019

D'après Donald Trump, la Chine est affaiblie par les sanctions américaines, mais cette dernière va renforcer ce samedi ses mesures de rétorsion. "Si le camp américain veut user de pressions extrêmes, faire grimper les tensions commerciales, forcer la Chine à se soumettre et à faire des concessions, c'est absolument impossible", a indiqué dimanche Wang Shouwen, le ministre adjoint du Commerce. Le général a en outre assuré que le géant chinois des télécoms, dans le viseur de Washington, n'est pas "une entreprise militaire".

Menaces d'embargo sur certains métaux, " liste noire " d'entreprises étrangères, hausse des droits de douane et rhétorique guerrière, Beijing a décidé de passer à la contre-offensive, près d'un an après le début de la guerre commerciale lancée par le président américain, Donald Trump.

"Quant aux frictions sur le commerce initiées par les États-Unis: si les États-Unis veulent parler, nous allons maintenir la porte ouverte. S'ils veulent l'affrontement, nous sommes prêts", a martelé le général Wei Fenghe lors d'un forum international. Le gouvernement chinois a visiblement à coeur de se défendre alors que le conflit commercial s'enlise entre les deux premières puissances économiques au monde.

Aucune date n'a été communiqué concernant la reprise des discussions, et Guo Weimin a indiqué ne pas avoir d'informations sur une possible rencontre bilatérale entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, fin juin à Tokyo en marge du sommet du G20. Pékin a répliqué vendredi en annonçant la création d'une "liste noire" d'entreprises étrangères "non fiables".

A propos de Huawei, le ministre chinois de la Défense Wei Fenghe a estimé que ce n'était pas une entreprise militaire, bien que son fondateur, Ren Zhengfei, soit un ancien ingénieur de l'armée.

Si un sursis de 90 jours a été appliqué, Huawei risque de ne plus avoir accès à la propriété intellectuelle et aux approvisionnements venant d'entreprises nord-américaines et par extension à différents groupes internationaux qui s'aligneront sur la même position.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL