Quand un vétéran drague Melania... sous ses yeux — Donald Trump

Claudine Rigal
Juin 9, 2019

"D'ici, en regardant les vagues s'épuisant doucement sur le rivage, il nous est presque impossible d'imaginer le courage qu'il fallut ce jour-là pour sauter d'une péniche de débarquement et se lancer dans l'eau alors que la bataille faisait rage tout autour", a déclaré Theresa May devant une statue représentant trois soldats britanniques. "Les dirigeants passent, mais le travail qu'ils accomplissent reste". Le président français et la Première ministre britannique sont venus poser la première pierre d'un mémorial dans le village de Ver-sur-Mer, en hommage au sacrifice de 83.000 hommes, les soldats du Royaume-Uni et du Commonwealth ayant débarqué en Normandie, ce 6 juin 1944. Après une cérémonie au cimetière américain de Colleville-sur-mer, une rencontre bilatérale entre Emmanuel Macron et Donald Trump est prévue à 13h30 à la préfecture de Caen. Ils en ont d'ailleurs profité pour faire passer des messages très clairs.

Mercredi à Portsmouth, Donald Trump, Emmanuel Macron et la reine Elizabeth II ont donné le coup d'envoi des célébrations de ce 75e anniversaire. Exhortant la France et les États-Unis à "être digne de la promesse de Normandie", il a appelé à ne "jamais cesser de faire vivre l'alliance entre les peuples libres".

Comme à son habitude, le président américain s'est exprimé sur Twitter, son réseau social de prédilection, pour nous faire part de ses émotions.

Le moment était particulièrement attendu et a été scruté par les journalistes du monde entier. "Aujourd'hui, l'Amérique est plus forte que jamais", a-t-il poursuivi, en écho au slogan de campagne qu'il avait choisi en 2016, "Make America great again".

Réunis sous un grand ciel bleu dans le cimetière américain de Colleville-sur-mer (Calvados), le président français et son homologue américain ont rendu un vibrant hommage aux combattants du "jour le plus long" dont l'arrivée sur le plages normandes a permis de libérer l'Europe du joug nazi.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL