Roland-Garros : Federer saisit l’occase

Solenn Plantier
Juin 7, 2019

Cyril Hanouna et Roland-Garros, c'est une longue histoire d'amour.

A deux mois de fêter ses 38 ans, Federer devient le demi-finaliste le plus âgé à Roland-Garros depuis plus d'un demi-siècle (51 ans exactement, Gonzales en 1968). Face à son grand ami, qui effectue lui aussi un très beau retour après son opération du genou, le n°3 mondial s'est imposé 7-6, 4-6, 7-6, 6-4 en 3h39. Plus opportuniste, le Maestro est parvenu à emballer les jeux décisifs des 1er et 3e set pour prendre les commandes et faire plier son compatriote après l'interruption dans la 4e manche. Mais les deux seules balles de break - sur 18 obtenues - qu'il a converties ont été précieuses. L'animateur est un fan inconditionnel de tennis, qu'il pratique d'ailleurs à un très bon niveau, et participe presque chaque année au Trophée des personnalités en marge du Grand chelem parisien et l'a même déjà remporté. Ca ne m'était pas arrivé depuis plus d'un an (depuis l'Open d'Australie 2018, ndlr), j'avais connu quelques défaites difficiles en huitièmes de finale (US Open 2018 et Open d'Australie 2019) et en quarts de finale (Wimbledon 2018). "Si je suis revenu sur terre, c'est pour jouer Rafa (Nadal) ", a déclaré Roger Federer juste après le match devant un public francilien conquis. Les deux jours de repos avant cette demi-finale ne lui feront sans doute pas de mal.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL