Turquie : trois jihadistes et leurs neuf enfants remis aux autorités françaises

Claudine Rigal
Июня 13, 2019

Ils provenaient d'un centre de rétention turc, a souligné une source judiciaire.

Trois jihadistes et leurs neuf enfants sont rentrés mardi 11 juin matin en France, après avoir été expulsés de Turquie, dans le cadre d'un accord avec les autorités turques qui prévoit la remise systématique de Français ayant combattu dans les rangs du groupe Etat islamique, a appris mardi franceinfo de source judiciaire.

Les trois adultes, qui étaient partis en zone-irako-syrienne, sont un homme de 35 ans et deux femmes dont l'une de 36 ans. C'est donc depuis ce pays qu'ils ont été transférés en France par la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI), via le "protocole Cazeneuve ". Ils ont été placés en garde à vue à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). En revanche, le parquet de Bobigny s'est chargé du placement des enfants. Il s'agit donc d'une opération distincte des rapatriements au cas par cas d'enfants en provenance du Kurdistan syrien. Cette mesure s'inscrit dans le cadre de la politique de rapatriements humanitaires au cas par cas requis par le gouvernement français. L'homme a également eu des enfants avec la deuxième femme, elle-même venue sur zone avec un enfant d'une précédente union. Ils étaient retenus dans des camps de déplacés au nord-est de la Syrie.

D'autres rapports

Discuter de cet article