Usage unique : au tour du Canada

Claudine Rigal
Juin 13, 2019

La pollution plastique menace en effet les côtes canadiennes depuis de nombreuses années (202 080 km, les plus longues du monde), et près de 90 % du plastique de ce pays n'est pas recyclé.

Il a dans ce contexte déploré que la situation du plastique dans les dépotoirs et comme facteur de la pollution des océans ait atteint "un point de rupture".

Montréal, 10 juin 2019 (AFP) - Bouteilles, pailles, sacs: le Canada va interdire plusieurs articles en plastique à usage unique dès 2021, a annoncé lundi le Premier ministre Justin Trudeau. Son gouvernement veut non seulement réduire les déchets plastique mais aussi encourager l'innovation et promouvoir d'autres produits " abordables et sécuritaires ".

"Comme parents, on amène nos enfants à la plage et il faut chercher du sable qui n'est pas rempli de plastique, de bouteilles, de styromousses ou de pailles", a déclaré M. Trudeau en illustrant ce problème majeur de pollution. " Certains de ces produits ou emballages ne doivent pas nécessairement être remplacés, il faudra repenser leur mise en marché, leur consommation". "Chaque année, les Canadiens jettent plus de trois millions de tonnes de déchets plastiques". "Le chef du parti conservateur (opposition), Andrew Scheer, estime, lui, que ce geste " symbolique " aura un " impact négatif sur les consommateurs, les emplois et l'économie nationale ". "Cela représente une perte de valeur pouvant atteindre huit milliards de dollars par année et constitue un important gaspillage de ressources et d'énergie", a précisé le Premier ministre dans un communiqué.

"Que faites-vous, avec votre famille, pour réduire votre utilisation de plastique", lui a demandé une journaliste.

Tous les ans, un million d'oiseaux et plus de 100000 mammifères marins sont victimes du plastique.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL