20 millions d'enfants non protégés dans le monde — Vaccination

Evrard Martin
Juillet 19, 2019

En 2018, environ 20 millions d'enfants n'ont pas été vaccinés contre ces maladies mortelles. D'après l'ONU ou Organisation des Nations unies, cette stagnation du taux mondial de vaccination est à imputer aux conflits, aux inégalités et à une certaine complaisance. Selon le rapport de l'ONU, depuis 2010, les experts ont constaté que le "taux de couverture mondial pour la vaccination de base contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTP) et la rougeole stagne à 86 %". "Alors que la plupart des enfants sont vaccinés, beaucoup trop sont laissés pour compte". Près de la moitié se trouvent dans 16 pays seulement: Afghanistan, République centrafricaine, Tchad, République démocratique du Congo (RDC), Éthiopie, Haïti, Iraq, Mali, Niger, Nigéria, Pakistan, Somalie, Sud-Soudan, Soudan, Syrie et Yémen. De manière inacceptable, ce sont souvent les personnes les plus à risque: les plus pauvres, les plus marginalisées, celles qui sont touchées par un conflit ou forcées de quitter leur domicile. Ces différences ont mené à d'importantes épidémies de rougeole. Même si le pays a désormais réussi à vacciner plus de 90% de ses nourrissons, la couverture est restée faible pendant plusieurs années, exposant au risque de maladie un grand nombre d'enfants plus âgés et d'adultes. "La rougeole est un indicateur en temps réel des lieux où nous devons concentrer notre action pour lutter contre les maladies évitables ", a indiqué Henrietta Fore, directrice exécutive de l'Unicef. En conséquence, les femmes les plus exposées aux conséquences dévastatrices du cancer du col de l'utérus restent encore les moins susceptibles d'avoir accès au vaccin. Et de poursuivre: "Parce que la rougeole est une maladie extrêmement contagieuse, une épidémie cible les communautés qui n'ont pas bénéficié des vaccins du fait de problèmes d'accès, de coûts ou, parfois, d'un relâchement de la vigilance. Nous ne devons épargner aucun effort pour vacciner chaque enfant", a-t-elle poursuivi. Une situation qui s'aggrave par rapport à 2018, où déjà, les cas de rougeole dans le monde avaient doublé, comparés à 2017, avec 350.000 cas signalés.

L'Ukraine vient en tête d'une liste variée de pays ayant enregistré le taux d'incidence de rougeole le plus élevé en 2018.

Dans les pays occidentaux les "anti-vax" s'appuient sur une publication de 1998 liant le vaccin contre la rougeole et l'autisme.

Notons enfin que, pour la première fois, des données sont aussi disponibles pour ce qui est de la couverture vaccinale contre le papillomavirus humain (HPV), qui protège en partie les jeunes filles du cancer du col de l'utérus.

En collaboration avec des partenaires comme Gavi, l'Alliance du Vaccin et l'OMS, l'UNICEF apporte son soutien aux pays afin de leur permettre de renforcer leurs programmes de vaccination et leurs interventions en cas d'épidémie, notamment en vaccinant tous les enfants dans le cadre de la vaccination de routine, en organisant des campagnes d'urgence, ainsi qu'en formant et en dotant de l'équipement nécessaire les travailleurs et travailleuses de la santé qui sont l'un des maillons essentiels d'un système de soins primaires de qualité.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL