Canal+ prépare un plan de départs "massif"

Xavier Trudeau
Juillet 7, 2019

Selon le site, seuls les effectifs en France seraient concernés. Ce sont 500 personnes, soit près de 20% des effectifs de Canal+, qui sont concernées selon le site Les Jours.

La concurrence, le prix des droits sportifs, du cinéma, etc. coûtent tous les ans des dizaines de milliers d'abonnés à la chaîne à péage.

Pour accélérer sa croissance à l'international, le groupe a fait l'acquisition de l'opérateur de télévision payante M7, présent dans plusieurs pays d'Europe, pour un montant d'un peu plus d'un milliard d'euros, ce qui doit lui permettre d'approcher la barre des 20 millions d'abonnés. La situation de Canal s'est donc rapidement dégradée depuis la reprise en main de Vincent Bolloré, une situation presque délétère qui aboutit malheureusement à un plan social de grande ampleur en France: l'AFP annonce ainsi que 500 postes seront supprimés en France, ce qui représente 18% des effectifs français de Canal. Interrogée, l'entreprise n'a pas souhaité commenter. Les syndicats du groupe ont en tout cas reçu une convocation pour mardi matin mentionnant le projet de plan de départs volontaires.

Siège du groupe audiovisuel Canal Plus à Boulogne Billancourt, filiale de Vivendi. Certes, il affiche aujourd'hui 16,2 millions d'abonnés dans le monde, dont 8,3 millions en France. Mais chez ces derniers, les abonnements individuels directs ont reculé de 300 000 par rapport à 2017, à 4,73 millions, les autres abonnés étant quant à eux issus de partenariats avec des opérateurs de télécoms. C'est donc le coeur des programmes de Canal+ qui est touché.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL