Déremboursement des médicaments homéopathiques

Evrard Martin
Juillet 15, 2019

Pour rappel, en France l'an dernier, la sécurité sociale a remboursé 126 millions d'euros pour les "médicaments homéopathiques" sur les 20 milliards de coût du remboursement de tous les médicaments. Mais selon l'avis de la Haute Autorité de santé (HAS) rendu public le 28 juin, ces produits "n'ont pas démontré scientifiquement une efficacité suffisante pour justifier d'un remboursement".

Le directeur de Boire Outre-mer précise d'ailleurs que les médecins homéopathes coûteraient "35% moins chers que les généralistes à la Sécu, et les patients d'homéopathes consomment deux fois moins d'anti-inflammatoires et d'antibiotiques et trois fois moins de psychotropes".

Dès le 1er janvier, les petites granules aujourd'hui remboursées à 30% ne le seront plus qu'à 15%, puis ce taux tombera à zéro en 2021, a-t-on appris mardi auprès du ministère de la Santé.

" Il est important que chaque euro dépensé par la Sécurité sociale le soit à bon escient pour des traitements utiles ou reconnus comme utiles par la Haute autorité", a-t-elle souligné, balayant les inquiétudes sur l'emploi. Encore fallait-il que la ministre assume sa décision face à la pression des laboratoires et celle de la population française et des adeptes de l'homéopathie. Mais je les rencontrerai. "Cela n'est pas comme cela que cela fonctionne", a conclu Mme Buzyn. Valérie Lorentz-Poinsot a dénoncé sur l'antenne d'Europe 1 un véritable "massacre": "c'est un choc, nous sommes très en colère et nous souhaitons dénoncer la méthode employée depuis un an pour massacrer l'homéopathie".

A Lyon, les syndicats des personnels du laboratoire accusent le coup et redoutent les conséquences désastreuses.

Agnès Buzyn reçoit ce jeudi des associations, organisations et industriels rassemblés dans un collectif militant en faveur de l'homéopathie #monhomeomonchoix. "Des actions seront bien évidemment prévus dans les mois à venir" affirme de son côté de le Dr Branlat. Elle évoque une "décision gouvernementale", prise en commun avec Emmanuel Macron.

Le déremboursement des produits homéopathiques se fera progressivement.

"On soutient la ministre dans ses actions, qui nous paraissent malgré tout encore insuffisantes", ajoute-t-il, estimant qu'"elle fait ce qu'elle peut".

Depuis plusieurs jours, les rumeurs se multipliaient sur un arbitrage d'Emmanuel Macron, dont la possibilité d'un scénario "en même temps", avec un remboursement maintenu, mais ramené à 15 % contre 30 actuellement.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL