Détection de fièvre charbonneuse sur deux bovins — Moselle

Evrard Martin
Juillet 28, 2019

Malgré une campagne de vaccination entreprise en 2016, sur près de 15 communes, afin d'inciter les éleveurs à protéger leurs animaux de la fièvre charbonneuse, qui se transmet lors de l'ingestion des spores " phase du cycle de vie", comme l'explique la préfecture au sein d'un communiqué, nombreux sont aujourd'hui les agriculteurs décidés tout de même à ne pas faire vacciner leurs bovins.

Si la Moselle est maintenant habituée à la fièvre charbonneuse, qui touche chaque été depuis 2016, de nombreux bovins, la nouvelle de deux nouveaux cas confirmés ce jeudi 25 juillet 2019 dans la commune de Langatte, n'est pas pour autant mieux accueillie.

Deux cas de fièvre charbonneuse ont été constatés sur des bovins à Langatte (Moselle), a-t-on appris vendredi auprès de la préfecture, qui invite les éleveurs des zones à risques à vacciner leurs troupeaux.

Les autorités insistent auprès des éleveurs sur la vaccination des animaux: "Cet épisode rappelle la nécessité pour les éleveurs des zones concernées historiquement par des cas de charbon, de vacciner les animaux avant la mise à l'herbe ainsi que les animaux à qui est destiné du fourrage récolté sur des parcelles avec historique de charbon".

Qu'est-ce que la maladie du charbon ou fièvre charbonneuse?

"La fièvre charbonneuse est une maladie due à la bactérie Bacillus anthracis (qui) affecte principalement les animaux, mais peut également atteindre l'homme", ajoute la préfecture.

Après une prise de sang, seul moyen de détecter la bactérie, les personnes infectées, comme les animaux d'ailleurs, reçoivent un traitement antibiotique, particulièrement efficace contre la fièvre charbonneuse. La plupart des mammifères y sont sensibles, mais la fièvre charbonneuse affecte surtout les ruminants.

Quel est le mode de contamination des animaux?

Quel est le risque de contamination à l'homme?

L'agriculteur, dont l'élevage a été touché, voit pour le moment son exploitation mise en observation et ce, jusqu'à la vaccination de l'ensemble de ses animaux.

- le nettoyage et la désinfection des bâtiments.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL