Disparition de Steve : des policiers portent plainte

Pierre Vaugeois
Juillet 16, 2019

"J'ai reçu dix plaintes de policiers qui ont été blessés lors des événements de la Fête de la musique et qui ont déposé plainte pour des violences sur personne dépositaire de l'autorité publique", a déclaré Pierre Sennès, le procureur de la République à Nantes. "On peut simplement regretter qu'il ait fallu cette plainte pour en arriver là, et que le parquet de Nantes n'ait pas ouvert d'enquête de sa propre initiative, comme l'a fait celui de Paris après le gazage de militants écologistes sur le pont de Sully", a dit l'avocate.

L'enquête préliminaire qui a été confiée à l'IGPN par le parquet de Nantes devra pour sa part déterminer "si les policiers ont commis des infractions pénales dans le cadre de leur intervention" explique à Reuters Me Marianne Rostan.

Les recherches se poursuivent pour retrouver Steve Maia Caniço et les enquêtes suivent leur cours, a indiqué lundi le directeur départemental de la sécurité publique, plus de trois semaines après la disparition du jeune homme au cours de la Fête de la musique, achevée par une opération de police controversée.

Dans la nuit du 21 au 22 juin, vers 4 heures et demi du matin, des échauffourées avaient éclaté entre participants et policiers, venus exiger l'arrêt de la musique sur l'île de Nantes, près d'un quai sans parapet en bord de Loire. Des tags, affiches et pancartes continuent de surgir dans les rues de Nantes, posant tous la même question: "Où est Steve?"

Un jeune de 24 ans, Steve Maïa Caniço, est toujours porté disparu depuis l'intervention controversée des forces de l'ordre.

85 participants à la soirée de la Fête de la musique avaient décidé de déposer une plainte collective pour mise en danger de la vie d'autrui, visant les forces de l'ordre.

Une version contestée par de nombreux participants qui ont dénoncé une intervention disproportionnée, affirmant avoir été aveuglés par un nuage de gaz lacrymogène et, pris de panique, avoir chuté dans le fleuve du haut du quai. Quatorze personnes avaient été repêchées dans la Loire par les secours durant la nuit.

Datant bientôt d'un mois, la disparition de Steve fait déjà l'objet de deux autres enquêtes: une enquête administrative de l'IGPN et une du Défenseur des droits.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL