International: Il y a 50 ans, l'homme marchait sur la Lune

Alain Brian
Juillet 21, 2019

Au total, 12 astronautes américains auront marché sur la Lune dans le cadre de six missions Apollo réalisées entre juillet 1969 et décembre 1972.

Depuis le centre de contrôle à Houston, les ingénieurs de la Nasa retiennent leur souffle avant de laisser place à la joie devant ce moment historique. En France, cet évènement sans précédent est diffusé le 21 juillet 1969, à 3h56 du matin.

En réalité, si ces sorties semblent finalement limitées, c'est assez logique comme l'expliquait la NASA lors de la publication de ces cartes: "Pour cette première mission d'alunissage, la NASA avait prévu une sortie brève de deux heures et demie, et l'équipage devait rester proche de module lunaire en permanence".

Buzz Aldrin, aujourd'hui âgé de 89 ans a confié au président qu'il était déçu de constater qu'aucun progrès supplémentaire n'ait été réalisé dans l'espace au cours de la dernière décennie.

" Nous n'avons pas développé les fusées et vaisseaux de haute performance dont nous avons besoin", a lâché l'astronaute, que personne n'ose contredire. Michael Collins a recommandé d'oublier la Lune et d'aller directement vers Mars, tandis que Buzz Aldrin a de nouveau prodigué des conseils techniques. "D'accord?" a ordonné Donald Trump à Jim Bridenstine.

" Mon administration s'est engagée à rétablir la domination et le leadership de notre pays dans l'espace pour les siècles à venir", a déclaré le président samedi dans un message.

Depuis Apollo, nombre de présidents ont annoncé une relance du programme spatial du pays.

Il y a trente ans exactement, au 20e anniversaire, George H.W. Bush promettait la création d'une base sur la Lune et l'envoi d'un vol habité vers Mars. Le but? "Rétablir la prééminence des États-Unis en tant que nation spatiale", déclarait-il.

Et en janvier 2004, son fils, le président George W. Bush, fixait l'objectif de " retourner sur la Lune d'ici 2020 ".

L'avenir du programme Artémis dépendra donc du Congrès, qui vote les crédits de la Nasa.et de l'élection présidentielle de novembre 2020. Le président Trump leur a demandé de se signaler en levant la main.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL