Le prix du baril de Brent flambe, les stocks plongent — Pétrole

Xavier Trudeau
Juillet 14, 2019

Vers 8 h 15, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 66,76 dollars US à Londres, en hausse de 0,36 % par rapport à la clôture de jeudi.

À New York, le baril américain de WTI pour livraison en août gagnait 0,15 %, à 60,29 dollars. La baisse plus importante que prévu des stocks américains a conforté la tendance haussière. L'agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) a annoncé que les stocks de pétrole brut avaient reculé de 9,5 millions de barils au cours de la semaine qui s'est terminée le 5 juillet.

Les prix étaient également soutenus par la production russe, qui est tombée à un plus bas depuis trois ans début juin, a souligné Carsten Fritsch, analyste pour Commerzbank. " La Russie produit actuellement 400.000 barils par jour de moins que ce que stipule l'accord de réduction de la production".

Des livraisons de pétrole russe de mauvaise qualité, car contaminé par des chlorures, ont entraîné le 25 avril l'interruption des approvisionnements par l'oléoduc Droujba (" Amitié " en russe), l'un des plus longs du monde, vers un certain nombre de pays dont l'Allemagne, la Slovaquie et la Pologne. "Les acteurs du marché restent sur leurs gardes avec tous les événements autour de la situation en Iran", observe Robert Yawger de Mizuho Securities.

Autre source d'inquiétudes mercredi: l'arrivée dans le Golfe du Mexique d'une tempête tropicale.

.

" L'évacuation de 191 plateformes de pétrole et de gaz a déjà gelé 53 % de la production " d'or noir de la région, a-t-il ajouté.

Ce matin Vers 6h00 Gmt, le pétrole continue sa hausse.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL