Les cas de syphilis plus nombreux que ceux du VIH — Europe

Evrard Martin
Juillet 20, 2019

La syphilis, cette maladie de la honte qui a fait des centaines de milliers de victimes jusqu'au milieu du XXe siècle, est loin d'avoir disparu.

C'est un rapport pour le moins alarmant que vient de publier le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (CEPCM). A elle seule, l'année 2017 comptabilise 33.000 nouveaux cas de syphilis, soit une augmentation de 70% par rapport à 2010. Pour la première fois depuis le début des années 2000, les pays de l'Union européenne en auraient même déclaré davantage que pour le VIH.

L'étude, menée dans 23 pays de l'Union européenne, note que le nombre de malades avait légèrement diminué entre 2007 et 2017, avant de connaître une hausse importante jusqu'à 2017.

Cette augmentation des infections à syphilis, observée en Europe, ainsi que dans d'autres pays du monde, se révèle le résultat de plusieurs facteurs tels que les personnes ayant des rapports sexuels sans préservatif et des partenaires sexuels multiples, combinés à une diminution de la peur de contracter le VIH. Dans le cas de la France, les cas de syphilis ont aussi augmenté en 7 ans allant de 597 cas en 2007 à 1748 en 2017. Le risque de décès est important au troisième stade de la maladie, mais il est rarement atteint. "L'infection peut également être transmise par contact direct avec les lésions (chancre et plaques rouges) et lors de la mère à l'enfant pendant la grossesse ou l'accouchement", rappelle Le Figaro. Les autorités sanitaires conseillent donc des dépistages réguliers pour les publics à risque, ainsi que des campagnes de sensibilisation auprès du grand public.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL