Marc Veyrat rend ses étoiles au guide Michelin — Haute-Savoie

Pierre Vaugeois
Juillet 12, 2019

En 2017, désireux de se libérer d'une "trop grande pression", le chef Sébastien Bras, à la tête du restaurant trois étoiles Le Suquet à Laguiole (Aveyron), avait lui aussi demandé à ne pas figurer dans le guide. "Ils ont insulté la région, mes employés étaient fous!". ", a-t-il énuméré. Dans sa lettre, le chef doute même de la réalité de la visite dans son restaurant d'inspecteurs du Michelin, réputés pour leur discrétion". Le mois dernier, c'est le chef Cyril Lignac qui a poussé un coup de gueule contre l'institution, au moment où il a annoncé la fermeture de son restaurant historique, le Quinzième, qui disposait d'une étoile depuis 2007. "Je désire expressément les factures (.) Vous avez un bilan, vous devriez être en mesure de retrouver ces preuves", écrit-il. Selon lui, ils sont "des imposteurs ne désirant que des clashes pour des raisons commerciales ".

Le chef de la Maison des Bois à Manigod (Haute-Savoie) de 69 ans, célèbre pour son chapeau noir et son utilisation en cuisine des plantes sauvages, a annoncé mercredi se retirer du guide après avoir perdu en janvier une de ses trois étoiles, un an seulement après l'avoir gagnée. Les inspecteurs visitent les tables du monde entier de façon anonyme.

Les accusations de Marc Veyrat ne sont toutefois pas sans fondement puisqu'un récent reportage télé de Complément d'enquête, diffusé en mars dernier, donnait la parole à un ancien inspecteur du Guide Michelin qui reconnaissait alors qu'il y avait certains établissements "dans lesquels on n'a pas mangé depuis dix ans" et qui affirmait qu'il n'y avait que.

Pour Franck Pinay-Rabaroust, fondateur et rédacteur en chef du site spécialisé Atabula, Marc Veyrat " risque de se ridiculiser encore plus parce que l'année prochaine il peut rester dans le guide", mais encore rétrogradé. "Ils payent leur addition comme n'importe quel client", réfute Gwendal Poullennec ajoutant qu' " ils continueront à visiter la Maison des Bois ". "Je me retire du Guide Michelin ".

Marc Veyrat a accusé dans une interview "la nouvelle génération" présente au sein du guide Michelin de "s'attaquer aux institutions": "C'est grave pour tous ceux qui arrivent derrière nous".

"J'en ai vu d'autres, ce n'est pas le Michelin qui va me faire tomber", a-t-il conclu mercredi soir. Cette "déchéance" n'a rien d'anecdotique pour un chef du niveau de Marc Veyrat. "Nous sommes peinés de le savoir souffrant, de la situation qu'il traverse, mais nous continuerons à recommander son restaurant", conclut le directeur international du guide.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL