Pence rend hommage aux 'héros' de la mission spatiale Apollo 11

Pierre Vaugeois
Juillet 22, 2019

Le 20 juillet 1969, Neil Armstrong avait descendu les marches du LEM, le module lunaire, suivi quelques minutes plus tard par Buzz Aldrin.

L'anniversaire sera aussi célébré à Houston, où se situait la salle de contrôle de la NASA, au centre spatial Johnson.

Depuis, douze hommes ont voyagé jusqu'à la Lune lors des différentes missions du programme Apollo.

" Buzz " est ainsi intervenu vendredi sur Fox News, la chaîne d'informations plébiscitée par le président.

"Neil Armstrong et Buzz Aldrin rentraient dans le vaisseau pour rallier la Terre avec des échantillons de Lune, Quand ils ont retiré leur combinaison, ils ont pu sentir la poussière dont ils étaient recouverts", raconte David Marchand, l'un des auteurs du livre.

" Vous écouterez Buzz et les autres?"

Le président américain lui a dit récemment que le véritable objectif était de planter un drapeau sur Mars (la Nasa prévoit d'y aller dans la décennie 2030, après s'être entraînée sur la Lune).

" Mon administration s'est engagée à rétablir la domination et le leadership de notre pays dans l'espace pour les siècles à venir", a déclaré le président samedi dans un message. "Les Américains sont de nouveau en tête dans l'espace", a affirmé Mike Pence, vice-président des Etats-Unis. L'équipage avait mis quatre jours pour atteindre la Lune.

Samedi aura lieu le 50e anniversaire du premier alunissage d'humains.

Depuis Apollo, nombre de ses prédécesseurs ont annoncé une relance du programme spatial du pays.

Le but? "Rétablir la prééminence des États-Unis en tant que nation spatiale", déclarait-il.

Mais le fossé entre l'ambition affichée et la réalité budgétaire a toujours, jusqu'à présent, condamné ces projets.

Si Donald Trump était battu dans les urnes, le prochain président devra décider où, dans le système solaire, les Etats-Unis doivent aller.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL