Son message plein de regrets d’avoir autant accusé Adil Rami — Pamela Anderson

Pierre Vaugeois
Juillet 9, 2019

Autrement dit, s'il veut vraiment virer Adil Rami sur ce motif, l'Olympique de Marseille risque d'être condamné à payer les deux ans de salaire du contrat qu'il reste au joueur.

En pleine introspection, l'Américaine a posté ce dimanche 7 juillet un mystérieux texte dans lequel elle affirme avoir aussi ses torts: "Il faut être deux pour danser". Aussi bizarre que cela puisse paraître, j'ai réalisé que je ne pouvais pas tout lui reprocher. Je l'ai accepté. Je l'ai autorisé. Je le savais (au fond). J'ai manifestement beaucoup de travail à faire sur moi-même. "Peut-être l'ai-je utilisé aussi, peut-être ai-je une part d'ombre à affronter". Elle espère dans le futur être capable de donner d'avantage, donner le meilleur d'elle-même, pour recevoir en retour. Apprendre à me connaître d'avantage et me pardonner est le premier pas dans la bonne direction (plutôt que de tout blâmer contre lui).

Comme après toutes ruptures amoureuses, Pamela Anderson se remet en question et elle n'est pas heureuse en ce moment comme elle le décrit: " Je suis en colère contre moi-même d'avoir dépensé tant de temps, tant d'énergie et d'avoir fait confiance à la mauvaise personne". C'est sur son compte Instagram que l'actrice américaine avait annoncé la nouvelle, en révélant par la même occasion que son ex-compagnon menait une double vie.

"Ces accusations de violences sont complètement fausses (.) J'hallucine tellement elles sont graves", avait de son côté réagi l'international français Adil Rami en découvrant les déclarations de son ex.

It Takes 2 to Tango - As bizarre as it is, I realize I cannot blame him for all. More to learn - Getting mad at myself is therefore the first step in the right direction (rather than blaming all on him). This is painful, but it helps us see the reality of who we have been so far, and to make the necessary changes. Only once we are prepared to love ourselves unconditionally, not from a egoic perspective but from a spiritual one, and not betray ourselves, then we will also attract people who won't betray us. Je dois satisfaire mes propres besoins: l'amour, l'acceptation, le respect et la confiance. I must give it to myself.

Une publication partagée par The Pamela Anderson Foundation (@pamelaanderson) le 7 Juil. Ces derniers ont toujours été les seuls à pouvoir la réconforter et à approuver tous ses choix.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL