Un couple de promeneurs attaqué par un essaim d'abeilles — Haute-Loire

Evrard Martin
Июля 5, 2019

L'homme a été piqué plusieurs centaines de fois sur tout le corps et dans la bouche.

L'homme était mercredi dans un état très préoccupant.

Les scènes du film "L'invasion des abeilles tueuses" se sont rejouées ce mardi 2 juillet.

Le pronostic vital de l'homme avait été engagé.

Le pronostic vital du randonneur était engagé depuis mardi lorsque les pompiers de Haute-Loire l'ont pris en charge. En passant à proximité de ruches, les deux randonneurs ont été attaqués par un essaim d'abeilles. Les pompiers ont eu toutes les peines du monde à leur porter secours, plusieurs d'entre eux ont été également piqués. "Elles tapaient sur le pare-brise du véhicule comme si elles voulaient le casser", témoigne le chef de centre de secours du Brignon-Solignac.

Les secours, notamment composés d'une vingtaine de pompiers et d'une équipe du Samu, ont dû faire appel à l'apiculteur pour dégager les victimes.

Lors de l'intervention, six pompiers avaient également été blessés par des abeilles extrêmement agressives.

"Ils n'ont cependant pas cédé à la panique et ont agi avec un sang-froid exemplaire", a affirmé le lieutenant Sébastien Giraud, au commandement de cette opération. Un homme de 62 ans et une femme de 52 ans se promenaient tranquillement sur un chemin communal.

Les deux victimes souffraient notamment "de nombreux œdèmes gênants les voies respiratoires", indiquait le quotidien Le Progrès.

Selon les premiers éléments, la météo orageuse pourrait expliquer en partie cet épisode rare, de même que le prélèvement de miel. Un habitant de la Trinité (Martinique) a perdu la vie en mai dernier, attaqué par un essaim d'abeilles alors qu'il se trouvait dans son jardin.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie en vue d'établir les causes et les circonstances précises de l'incident.

D'autres rapports

Discuter de cet article