Une entente de principe conclue à la Sépaq

Xavier Trudeau
Juillet 23, 2019

Plusieurs vacanciers québécois peuvent pousser un soupir de soulagement ce matin puisqu'une entente de principe est intervenue très tôt ce matin entre la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) et l'ensemble de ses employés syndiqués. Cette entente a reçu l'aval du conseil de négociation, regroupant près de 50 personnes déléguées provenant des accréditations de la Sépaq.

"Nous sommes très heureux du dénouement positif de cette négociation pour les parties, ainsi que pour les vacanciers québécois qui pourront profiter des installations de la Sépaq et des multiples services offerts par nos membres toujours aussi dévoués et professionnels", a dit Christian Daigle, président général du SFPQ.

Le texte de cette entente sera rédigé au cours des prochaines semaines et sera ensuite soumis par le SFPQ à l'approbation de ses membres.

Du côté de la partie patronale, le gouvernement du Québec s'est aussi réjoui du résultat positif des échanges qui ont eu lieu entre les deux parties.

"Je tiens à remercier les équipes de négociation et le conciliateur pour le travail effectué". Ils demandaient également un certain rattrapage pour compenser les pertes des années antérieures.

Cette nouvelle entente met donc fin à la grève amorcée mercredi au siège social, au camping des Voltigeurs, au parc de la Chute-Montmorency, au centre touristique du Lac-Simon et du Lac-Kénogami, ainsi qu'aux avis de grève qui touchaient les 23 parcs nationaux du Québec, le gîte du Mont-Albert et la station touristique Duchesnay.

Une grève générale devait suivre ce samedi, ce qui coïncidait avec le début de la période des vacances de la construction au Québec qui s'étend jusqu'à 3 août.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL