63 morts dans un attentat kamikaze dans une salle de mariage — Afghanistan

Claudine Rigal
Août 18, 2019

Cet attentat intervient alors que les taliban et les Etats-Unis tentent de négocier un accord de paix prévoyant un retrait des forces américaines en échange de garanties de sécurité qu'apporteraient les taliban.

Alors que la population afghane espère un accord imminent entre Talibans et Etats-unis, un attentat kamikaze non revendiqué a tué au moins 63 personnes et en a blessé 182, le 17 août en fin de journée, lors des festivités autour d'un mariage à Kaboul.

C'est un des attentats les plus meurtriers depuis le début de l'année en Afghanistan, selon l'AFP. "Parmi les victimes il y a des femmes et des enfants", a affirmé le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Nasrat Rahimi selon lequel l'attentat est l'oeuvre d'un "kamikaze".

" Le frère kamikaze Abou Assem al-Pakistani (...) a réussi hier à atteindre un grand rassemblement (...) d'apostats " à Kaboul et a " fait détoner sa ceinture une fois au milieu de la foule ", est-il écrit dans un communiqué publié sur Instagram par l'organisation. Les talibans, qui livrent une guerre d'insurrection depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir en 2001 par une coalition menée par les Etats-Unis, ont rapidement nié toute implication.

"L'Émirat islamique (appellation que se donnent les talibans, NDLR) condamne fermement l'attentat contre des civils à Kaboul". Comme le rapporte France24, ils ont indiqués dans un tweet que rien ne justifierait de "tels assassinats délibérés et brutaux et prendre pour cible des femmes et des enfants". Daech revendique l'attentat, le premier qu'il commet au cœur de la capitale afghane.

"J'étais dans la partie réservée aux femmes quand j'ai entendu une énorme explosion dans la partie réservée aux hommes", avait témoigné auprès de l'AFP un participant au mariage, Mohammad Farhag.

63 morts et 182 blessés.

Scène de dévastation après l'explosion.

Selon un autre participant au mariage, interviewé par la télévision locale, quelque 1.200 invités participaient aux célébrations.

Les mariages en Afghanistan réunissent plusieurs centaines d'invités, réunis dans la capitale dans de grands complexes en périphérie de Kaboul, où hommes et femmes, généralement séparés dans deux salles différentes, dinent puis dansent au son d'un groupe de musique.

En Afghanistan, les mariages pour lesquels se réunissent plusieurs centaines d'invités sont une cible aisée pour des actes terroristes.

Le 12 juillet, dans un attentat revendiqué par l'EI, au moins six personnes ont été tuées et quatorze blessées lorsqu'un kamikaze s'est fait exploser lors d'une cérémonie dans la province de Nangarhar, dans l'est de l'Afghanistan.

L'attaque s'est produit alors qu'un accord entre les talibans et les États-Unis est espéré par la population afghane.

Plusieurs sources américaines laissaient entendre ces derniers jours qu'un accord pourrait être imminent, mais certains points restent à régler. "Que faire des vastes bases américaines construites en Afghanistan?".

L'envoyé spécial Zalmay Khalilzad, à la tête de l'équipe de négociation américaine, pourrait à nouveau se rendre dans la région dans les prochains jours afin de poursuivre, voire finaliser, les négociations.

A l'approche d'un accord, la violence a redoublé dans le pays.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL