90 jours de sursis pour Huawei — Etats-Unis

Xavier Trudeau
Août 19, 2019

Ces exemptions étaient accordées à certaines entreprises américaines pour continuer à vendre des produits de faible technologie au groupe chinois ou pour permettre à certains de ses clients de changer de fournisseurs.

Si plusieurs informations laissaient déjà à penser que Huawei allait bénéficier d'un nouveau délai de 90 jours durant lesquels il serait en mesure de traiter avec les États-Unis, c'est désormais chose faite.

Il y a quelques mois, Huawei sétait retrouvé sur une liste noire du Département du Commerce des États-Unis, ce qui interdisait au géant chinois toute collaboration avec des entreprises telles que Google ou Intel. Cette question, centrale dans le conflit commercial entre Washington et Pékin, reste toutefois en cours de discussion et la décision pourrait évoluer d'ici à ce lundi, ont dit les sources. Les deux présidents Donald Trump et Xi Jinping devaient d'ailleurs se parler ce week-end au sujet de Huawei, rapporte une source à Reuters.

Le département américain du Commerce s'est refusé à tout commentaire vendredi soir, renvoyant aux propos de Wilbur Ross lors d'un entretien cette semaine à la chaîne de télévision CNBC.

Début août, Huawei avait officialisé Harmony OS, son système d'exploitation concurrent à Android compatible avec tous les types d'écran.

L'accord initial permettait à Huawei de continuer à collaborer avec les entreprises américaines jusqu'au 19 août 2019.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL