Alimentation : Les prix des légumes augmentent toujours plus, ceux des fruits baissent

Xavier Trudeau
Août 29, 2019

Si les prix des fruits ont baissé en 2019, ceux des légumes, au contraire, ont continué d'augmenter, révèle le baromètre annuel de l'association Familles rurales, publié ce lundi.

Manger cinq fruits et légumes serait-il devenu un luxe? C'est ce que montre le 13ème Observatoire du prix des fruits et légumes de l'association Familles Rurales. Les premiers ont baissé en moyenne de 4% en agriculture conventionnelle et de 8% en bio. Tandis que, côté légumes, c'est la tomate qui a vu ses prix grimper à 2,45 euros le kilo (1,88 euro en 2018).

Les plus fortes augmentations par rapport à l'an dernier concernent pour le non bio: les cerises (7,64 euros/kilo, + 27%), les pommes de terre (1,81 euro/kilo, +40%) et les tomates (2,45 euros/kilo, +30%); pour le bio: les poires (6,06 euros/kilo, +20%) et les courgettes (3,57 euros/kilo, +16%).

Dans ce contexte, Familles rurales souligne la difficulté de respecter " l'injonction de manger sain " pour les plus faibles revenus. Quatre surfaces de ventes ont été visitées: des hard-discounts, des hypers et supermarchés, des marchés et des magasins spécialisés dans la vente de produits bio.

Il reste encore plus difficile d'accéder aux produits biologiques, dont le panier bio coûte deux fois plus cher. Ainsi le prix d'un panier conventionnel est de 42,34 euros dans un hard-discount, et il s'élève à 90,79 euros dans un magasin bio. Famille rurales afflige parallèlement un "carton rouge" au bio dans la grande distribution en matière de respect environnemental, constatant que 78% des produits biologiques vendus en hard-discount et 57% de ceux vendus en supermarchés sont victimes de "suremballage".

Pommes en barquettes, fruit vendu à l'unité sous plastique.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL