Avant la reprise, Juninho fustige l'attitude collective des Lyonnais

Solenn Plantier
Août 7, 2019

Face à Liverpool et Bournemouth, les joueurs ont été dépassés dans tous les secteurs de jeu: "il manque une âme, une force collective".

Pour Juninho, le changement doit s'opérer immédiatement: "si nous allons à Monaco avec cet état d'esprit, nous allons souffrir", insiste-t-il.

Pour le fils spirituel de Jean-Michel Aulas, il faut " montrer à l'adversaire " que l'OL a " aussi du caractère " sur le terrain. C'était parfois le visage affiché ces deux dernières saisons. Sans langue de bois, le Brésilien (44 ans) a fait part de son envie de recruter un dernier joueur, dont le profil et le poste restent encore à déterminer en collaboration avec Sylvinho, l'entraîneur, et Florian Maurice, membre de la cellule de recrutement: "On n'en a pas encore terminé avec le mercato". "Pour le poste de numéro 6, j'ai déjà Thiago Mendes et Lucas Tousart". Sylvinho n'exclut pas toutefois "le renfort d'un milieu offensif", notamment pour pallier le départ de Nabil Fekir vers le Betis Séville. Je l'ai vu jouer au Brésil quand j'étais consultant et je me disais qu'il avait les caractéristiques pour l'Europe. "(.) On fait un gros pressing, on est agressif, on récupère des ballons, on marque des buts", analyse-t-il. L'entraîneur fera cette réflexion avec l'accord du président. On pense que c'est un problème collectif. Il faut simplement regarder les autres. Ça demande du temps et du calme.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL